Mercredi 1 avril 2020
Wellington
Wellington
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Début des travaux pour accueillir le 1er ferry 100 % électrique de NZ

Par Sarah Nicoud | Publié le 05/04/2019 à 00:19 | Mis à jour le 05/04/2019 à 00:38
Photo : East by West Ferries
Ferry Wellington

Les travaux d’aménagement du ponton de Shelly Bay, dans la région de Wellington, ont débuté ce mercredi 3 avril et devrait accueillir le 1er ferry 100% électrique de Nouvelle-Zélande d’ici décembre 2019.

Le futur navire long de 19 mètres qui reliera la capitale néo-zélandaise et Shelly Bay sera déployé par East by West Ferries et aura le triple avantage d'augmenter le nombre de visiteurs dans la baie de Shelly et de réduire le trafic routier entre les deux villes. Le tout sans carbone et avec zéro émission.

La société East by West Ferries prévoirait déjà la commande d’un second ferry électrique pour desservir la voie maritime entre Queens Wharf et Wellington. 

 

(source : stuff.co.nz)

 

Nous vous recommandons

44495340_10215115051863043_5136023541547794432_o

Sarah Nicoud

Après son aventure Australienne il y a deux ans, Sarah part à la conquête de la Nouvelle-Zélande pour une expérience de vie enrichissante. Elle est heureuse de partager avec les lecteurs du Petit Journal Auckland sa curiosité vis-à-vis de l’actualité.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Coronavirus

Message à la communauté française de Mme l'Ambassadrice Carta-Le Vert

Madame Sylvaine Carta-Le-Vert, Ambassadrice de France en Nouvelle-Zélande, s'est exprimée ce jeudi 1er avril par le biais d'une lettre adressée à la communauté française de Nouvelle-Zélande.

Vivre à Wellington

Auckland Appercu
SANTÉ

Les médecins francophones en Nouvelle-Zélande

En ces temps de crise sanitaire mondiale, il est importante de noter les médecins généralistes francophones dans le pays où vous êtes.

Expat Mag

Bucarest Appercu

CONFINEMENT - La culture pour vaincre l’ennui: le cinéma

Rester confiné à la maison ne veut pas dire tourner le dos à la culture. Depuis l’épidémie du Covid-19, plusieurs institutions offrent des alternatives virtuelles aux amoureux de la culture. Le Petit

Sur le même sujet