Dimanche 17 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Paris Polish Forum, présence polonaise en France

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 16/04/2019 à 00:00 | Mis à jour le 16/04/2019 à 00:00
news

La 3ème édition du Paris Polish Forum a eu le 13 avril à Paris. Il était organisé par l’Association des Polonais de Sciences Po de l’Institut des Sciences Politiques à Paris. A cette conférence consacrée au 20ème anniversaire de la présence de la Pologne dans l’OTAN ont participé entre autres le chef du cabinet du Président polonais, M. Krzysztof Szczerski, les ambassadeurs de France en Pologne et de Pologne en France, MM. Pierre Lévy et Tomasz Młynarski, le président de la Bourse de Varsovie ainsi que des économistes. Les discussions ont porté sur la modernisation des forces armées, la perspective du développement économique en Pologne après son accession au groupe des pays développés, la diversification des méthodes de gestion ainsi que sur la perspective de la coopération académique franco-polonaise. 

 

Rzeczpospolitas’interroge à cette occasion sur les opportunités sur le marché du travail pour les Polonais étudiant en France. 80% des étudiants interrogés déclarent vouloir revenir en Pologne après quatre à sept ans de travail à l’étranger. Et ceux qui déclarent vouloir travailler en France souhaitent maintenir le contact avec la Pologne. « Vous étudiez à l’étranger, gagnez de l’expérience internationale et devenez des professionnels dont la Pologne a énormément besoin aujourd’hui », a constaté au Forum M. Wiesław Rozłucki, ancien président de la bourse de Varsovie.

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Varsovie

TRAVAIL À L'ÉTRANGER

Les Ukrainiens en Pologne. Où, qui et combien sont-ils ?

Depuis 2014 et la guerre en Ukraine, beaucoup d’Ukrainiens ont afflué en Pologne. L'étude d'une société de profilage des données mobiles nous donne des informations intéressantes.

Expat Mag

Heidelberg Mannheim Appercu
MICRO-TROTTOIR

L’Allemagne va sanctionner le « Upskirting ». Elles témoignent

La curiosité est un vilain défaut comme le dit l’adage, surtout si c’est pour regarder sous les jupes des filles. L’Allemagne a décidé de sanctionner dorénavant les amateurs de clichés impudiques.