GILETS JAUNES – Regard de la presse polonaise

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 05/12/2018 à 00:00 | Mis à jour le 05/12/2018 à 00:00
ManifGiletsJaunesVesoul_17nov2018_(cropped)

La presse polonaise revient sur les violents affrontements entre manifestants et forces de l'ordre. Rzeczpospolita écrit : « La France se prépare à la révolution. Le pouvoir a cinq jours pour empêcher que le chaos se répète samedi prochain, sinon le mythe de Macron sera brisé ». Le journal cite Christophe Barbier de RTL qui avertit que si le gouvernement n’est pas en mesure de faire face à l’agression des manifestants au centre de Paris, la revendication de la démission du Premier ministre sera à l’ordre du jour. 

 

A la mobilisation des « gilets jaunes » viennent s’ajouter les manifestations des lycéens contre les réformes de l'éducation et celles du personnel médical. Le blocage de raffineries et de dépôts de carburant s’amplifie et dans certaines régions de la France le carburant commence à manquer. Marine Le Pen, présidente du Rassemblement National et Jean-Luc Mélenchon, leader de la France insoumise ont appelé à l’organisation d’élections anticipées. Le président de l’UDI Jean Christophe Lagarde a mis en garde contre la possibilité d’une révolution sociale. 

 

On apprendra ce jour même quelle stratégie compte adopter Macron lorsqu’il présentera à l’Assemblée Nationale « les initiatives » qui seront votées le lendemain au Sénat. Aujourd’hui, on voit clairement que la vision d’après laquelle la France entière a misé en 2017 sur la démocratie libérale n’était qu’une illusion – observe Emmanuel Rivière, chef de l’Institut de l’opinion publique Kantar. 

 

Dziennik Gazeta Prawna (« La révolte de gilets jaunes ») informe que le Premier ministre Edouard Philippe rencontrera aujourd’hui les représentants du mouvement social qui depuis deux semaines secoue la France. La plupart d’entre eux sont des leaders autoproclamés. Le mouvement s’inscrit ainsi dans une tendance à créer des forces de protestations décentralisées, sans un centre de pouvoir clair, dont la force mobilisatrice provient du mécontentement social. La question qui se pose est si un tel mouvement sera durable et pourra influencer la situation politique en France. Cependant, l’éventail des revendications du mouvement permet de croire que le compromis avec l’Elysée ne satisfera pas tous ses militants et que les manifestations continueront.

 

1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

AudeVarso ven 07/12/2018 - 11:42

Quelle tristesse de voir son pays s'enfoncer comme ça... cette violence des GJ est intolérable !

Répondre

Soutenez la rédaction Varsovie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bénédicte Mezeix

Rédactrice en chef de l'édition Varsovie.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale