Mercredi 23 septembre 2020

PRATIQUE – Du nouveau dans les transports en commun

Par Lepetitjournal Turin | Publié le 14/12/2011 à 00:00 | Mis à jour le 05/01/2018 à 08:30

Depuis quelques mois, les transports en commun de Turin connaissent une petite révolution : suppression de lignes, nouveaux parcours, horaires modifiés, titres de transports, aménagements futurs, voici toutes les nouveautés à connaître pour se déplacer en ville

Peut-être avez-vous déjà eu l'occasion de vous rendre compte des premiers changements qui sont intervenus sur certaines lignes, qui concernent en particulier le tram n. 4 : le long de cette ligne stratégique qui relie le nord et le sud de Turin, du quartier de La Falchera jusqu'à Mirafiori (et au-delà) en passant par le centre-ville, il arrive de plus en plus souvent que les usagers soient accueillis par un contrôleur.

Alors que jusqu'à présent les contrôles sur les lignes du réseau urbain étaient effectués de manière sporadique, ils sont désormais presque systématiques. Dans le tram n. 4 depuis le mois d'octobre, sur la ligne 3 à partir du 12 décembre, ces agents de contrôle seront présents de 7h30 à 19h30 : renseignements, contrôle des titres de transport, vente de tickets à un prix majoré (1,50 ? au lieu d'1 ? dans les bureaux de tabac) pour ceux qui ne sont pas en règle. Des distributeurs automatiques de tickets sont également en train d'être installés à bord des bus et des trams. Sur d'autres lignes, seule la porte avant peut être utilisée pour monter à bord, ce qui permet au chauffeur de vérifier les titres de transport. Bref, la période de la chasse aux resquilleurs est ouverte : il faut dire que d'après les statistiques, 20% des voyageurs emprunteraient les transports en commun sans s'acquitter du prix de la course. Et comme on estime qu'un million de personnes prennent chaque jour le tram, le bus ou le métro, le manque à gagner serait de 200.000 ??

Réorganisation générale du transport urbain
Voilà donc un vrai bouleversement dans le monde des transports, qui se double d'une vaste campagne de communication pour inciter les usagers à faire preuve de sens civique. Mais une véritable révolution se prépare en profondeur : tram, métro, bus, train, c'est un vaste plan de réorganisation des transports qui est en train de se mettre en place. Depuis le 1er décembre, les lignes faisant double usage ont déjà été supprimées (consultez le site GTT pour voir les nouveaux itinéraires). L'idée est de renforcer certaines lignes et de favoriser les échanges entre les différents moyens de transport en créant des interconnexions. Ce programme ambitieux ne pourra être complété que lorsque la ligne 1 du métro sera prolongée jusqu'à la station Bengasi (en attendant la ligne 2 qui n'est encore qu'un projet) et quand les travaux le long du passant ferroviaire seront achevés. Fait nouveau, le train pourrait devenir un moyen de transport urbain privilégié. Les stations Stura, Rebaudengo, Porta Susa et Lingotto le long du passant ferroviaire et les stations Carducci et Bengasi pour le métro devraient être des points stratégiques permettant les interconnexions entre les différents moyens de transport. En attendant, une augmentation des tarifs semble être à l'ordre du jour à l'horizon 2012?
Christine Correale (www.lepetitjournal.com/Turin) mercredi 14 décembre 2011

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Milan Appercu

L’Italie impose les tests Covid aux voyageurs arrivant de France

Le ministre de la Santé italien a annoncé qu’à partir du mardi 22 septembre 2020, les tests Covid seront obligatoires pour les voyageurs arrivant des régions de France les plus touchées par l’épidémie

Vivre à Turin

AEFE : une rentrée scolaire maîtrisée

Dans une situation mondiale inédite sur le plan épidémiologique, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a mis en œuvre un certain nombre de dispositifs pour préparer la rentrée scolaire.

Expat Mag

Chennai Appercu
CINÉ

Le cinéma indien: l’usine à rêves

L’Inde est de loin le pays qui entretient le rapport le plus passionné avec le monde cinématographique. Cet engouement pour le septième art dépasse les frontières. Bollywood ? oui, mais pas que.

Sur le même sujet