Jeudi 15 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PRATIQUE - Le contrôle technique de votre voiture en Italie

Par Lepetitjournal Turin | Publié le 10/10/2012 à 00:01 | Mis à jour le 21/11/2012 à 12:35

Le contrôle technique a été créé afin de prévenir les accidents de la route dus à des véhicules en mauvais état mais aussi afin de s'assurer des niveaux de pollution atmosphérique et sonore. Concrètement sont concernés en 2012 les véhicules mis en circulation en 2008 ou qui ont déjà eu un contrôle technique en 2010. Le vôtre en fait-il partie ? Voici quelques informations pratiques concernant votre voiture en Italie

 

A quel moment ?
La première révision est obligatoire 4 ans après la première immatriculation (véhicule neuf). Puis le contrôle technique doit être effectué tous les 2 ans. Dans les deux cas, la révision doit être faite avant la fin du mois anniversaire, d'immatriculation ou de dernière révision.

Quels véhicules ?
Tous ceux n'excédant pas 3,5 tonnes dont les campings cars et autres véhicules sauf ceux destinés à des usages spécifiques de transport de personnes ou de marchandises. Des règles particulières s'appliquent alors. Sont aussi concernés les motos et autres 2 roues comme les scooters.

Comment le savoir ?
En consultant votre carte grise ou encore en insérant votre numéro de plaque sur le site internet d'un centre technique. En clair, vous ne recevrez pas de courrier officiel, au mieux de la publicité d'un garage vous invitant à vous rendre dans ses ateliers.

Où faire la révision ?
A l'Ufficio Motorizzazione (là où on obtient permis de conduire et carte grise) et dans les centres agréés par le ministère des transports. A noter que certains centres comme celui de l'Automobile Club Italia (ACI), proposent à leurs membres des pré-visites gratuites.

Patente: permis de conduire      Revisione: contrôle technique      Carta di circolazione=libretto: carte grise

Combien cela coûte-t-il ?
Le prix a été fixé par le Ministère des Transports et s'élève à 65,25 euros.

Le rendez-vous est pris, le jour J est là, les techniciens s'affairent...
Si la visite est concluante, on vous donnera un autocollant à apposer sur la carte grise. Sinon, 2 options sont possibles:  soit on vous dit ?ripetere? et  vous devez alors effectuer les réparations adéquates puis refaire une visite dans le mois qui suit. Soit, on vous dit ?sospeso? et dans ce cas, vous avez le droit seulement de conduire votre véhicule au garage et de le ramener pour un contrôle ultérieur.

Quels sont les points de contrôle ?
Rien que de très classique: pneus en bon état et conformes aux spécifications du constructeur, freins, éclairage, système de sécurité - dont le triangle et la roue de secours - en état de marche, contrôle des gaz d'échappement, pas de pertes de liquides, pare-brise et vitres en bon état, bon état général de la voiture.

Quelques liens utiles

Il portale dell'automobilista
dgtnordovest
Ufficio motorizzazione de Turin

Et si j'oublie...
La loi prévoit une amende de 159 à 639 euros, qui peut être doublée si ce n'est pas le premier manquement. De plus la carte grise est confisquée, donc la voiture est immobilisée. Si l'infraction est constatée sur l'autoroute, la voiture sera mise à la fourrière où que vous soyez.

Et le Bollino blu dans tout ça ?
La loi a beaucoup changé ces dernières années.  Depuis le 1er septembre 2011, dans le Piémont, les véhicules classés Euro 3, 4, 5 n'avaient plus à contrôler tous les ans leurs émissions de gaz d'échappement. Par contre, les véhicules classés Euro 0,1,2 y étaient tenus. Depuis, la loi a été modifiée et depuis 2012, il est prévu que le contrôle des émissions de gaz d'échappement soit fait en même temps que le contrôle technique. Dans les faits, l'application semble un peu chaotique.

Françoise Jovenet (www.lepetitjournal.com/Turin) mercredi 10 octobre 2012

Zoom sur les normes européennes d'émission, dites Euro, fixées par l'UE
De plus en plus sévères, leur objectif est de réduire la pollution atmosphérique liée aux transports routiers. Les normes varient selon le type de véhicule (camions, voitures...), le type de carburant. La prochaine norme tiendra compte dorénavant du nombre de particules, non plus seulement de leur poids. En effet, il semble établi que les particules Diesel sont plus nocives mais plus légères et que les particules de sans plomb sont plus lourdes mais moins nombreuses. Consultez le site de la Commune de Turin pour connaître les restrictions de circulation en centre ville pour les véhicules Euro 0, 1 et 2.

Automobiles en service :
après 1992
après 1996
après 2001
après 2006
après 2011
après 2014
Euro 1
Euro 2
Euro 3
Euro 4
Euro 5
Euro 6
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Milan Appercu
ECONOMIE

L’Italie au sommet pour ses disparités régionales selon l’OCDE

Le rapport Panorama des régions et des villes 2018, publié par l’OCDE la semaine dernière, pointe du doigt l’Italie et ses disparités régionales dans deux domaines. Zoom sur la Lombardie et sa capital

Sur le même sujet