Dimanche 18 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ROMANS POLICIERS – Le polar italien, une tradition régionale

Par Lepetitjournal Turin | Publié le 21/10/2018 à 18:00 | Mis à jour le 21/10/2018 à 18:00
policiers italiens littérature

On ne présente plus Salvo Montalbano, l'inspecteur sicilien né sous la plume d'Andrea Camilleri qui s'est taillé une place de choix dans l'univers des romans policiers fortement ancrés dans une réalité locale. Aux côtés de Camilleri, deux auteurs excellent dans ce genre littéraire. A Naples et à Bari, voyage dans le polar italien.

Maurizio De Giovanni et le commissaire Ricciardi

Maurizio Giovanni est un écrivain napolitain auteur d'une tétralogie qui suit le fil des saisons. A Naples, au début des années Trente, le commissaire Ricciardi mène l'enquête dans les ruelles de la vieille ville et sur les quais du port. Peu soucieux des ordres de ses supérieurs hiérarchiques, soucieux de flatter le pouvoir fasciste en place, le commissaire fait preuve d'une grande humanité. Aidé du fidèle brigadier Maione, qui le suivrait partout pieds et poings liés, et du docteur Modo, médecin légiste à ses heures perdues, connu pour ses idées antifascistes, il affronte des cas épineux qu'il résout toujours grâce à un flair infaillible et à un don qui est pour lui une véritable malédiction et lui interdit de mener une vie normale : en cas de mort violente, il revit en effet les derniers moments de la victime et entend les dernières mots qu'elle a prononcés. Printemps, été, automne, hiver : à chaque saison correspond une enquête qui entraîne le lecteur à la découverte d'un monde où la violence et la jalousie touche hommes et femmes, pauvres et riches.

Les quatre saisons du commissaire Ricciardi

Il senso del dolore. L'inverno del commissario Ricciardi, 2007 - L'Hiver du commissaire Ricciardi, 2011
La condanna del sangue. La primavera del commissario Ricciardi, 2008 - Le Printemps du commissaire Ricciardi, 2013
Il posto di ognuno. L'estate del commissario Ricciardi, 2009 - L'Été du commissaire Ricciardi, 2014
Il giorno dei morti. L'autunno del commissario Ricciardi, 2010 (non traduit)


Gianrico Carofiglio et l'avocat Guido Guerrieri

Gianrico Carofiglio a eu plusieurs carrières : celle de magistrat à la direction d'enquêtes antimafia de Bari, celle de sénateur du Parti démocratique le temps d'une législature, de 2008 à 2013, mais c'est surtout en qualité d'écrivain qu'il est connu du grand public : c'est d'ailleurs lui qui a lancé en Italie le genre du roman policier judiciaire.

Un rien mélancolique, son héros, l'avocat Guido Guerrieri, n'a rien d'un surhomme. Il pose sur le monde qui l'entoure un regard empreint d'ironie, parfois féroce lorsqu'il décrit les failles su système judiciaire italien, parfois bienveillante devant les faiblesses humaines. Ses propres failles, ses propres faiblesses, font de lui un personnage profondément humain tandis que son sens profond de la justice ne lui permet jamais de se contenter de demi-vérités.

 

Les cas résolus par l'avocat Guido Guerrieri

Testimone inconsapevole, 2002 - Témoin involontaire, 2007
Ad occhi chiusi, 2003 - Les Yeux fermés, 2008
Ragionevoli dubbi, 2006 - Les Raisons du doute, 2010,
Le perfezioni provvisorie, 2010 - Le Silence pour preuve, 2011
La regola dell'equilibrio, 2014 (non traduit)

 Christine Correale (www.lepetitjournal.com/Turin) mardi 31 mars 2015
 

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Milan Appercu
ECONOMIE

L’Italie au sommet pour ses disparités régionales selon l’OCDE

Le rapport Panorama des régions et des villes 2018, publié par l’OCDE la semaine dernière, pointe du doigt l’Italie et ses disparités régionales dans deux domaines. Zoom sur la Lombardie et sa capital

Sur le même sujet