Samedi 17 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LAST MINUTE SOTTOCASA – Agir contre le gaspillage alimentaire, c’est possible

Par Lepetitjournal Turin | Publié le 19/02/2015 à 23:46 | Mis à jour le 19/02/2015 à 19:02

 

Un petit geste durable pour lutter contre le gaspillage alimentaire tout en faisant des économies : c'est l'idée sur laquelle repose le projet LastMinuteSottocasa lancé par une start-up turinoise qui s'adresse aux commerçants et aux consommateurs pour mettre en relation l'offre et la demande de proximité grâce à une application dédiée. 

L'idée est aussi simple que gagnante. Imaginez qu'en fin de journée la poissonnerie de votre quartier se retrouve avec quelques belles daurades invendues qui, malheureusement, ne seront plus aussi fraîches le lendemain. Imaginez aussi qu'une envie subite de manger du poisson vous prenne, mais que vous renonciez en ignorant que ces belles daurades vous attendent en bas de chez-vous à un prix escompté qui plus est !

L'objectif du projet LastMinuteSottoCasa est justement de mettre en relation l'offre et la demande de proximité de produits alimentaires à l'aide d'un site et d'une application dédiées. Prenons notre poissonnerie : il suffit que le commerçant publie son offre concernant les produits dont la date d'échéance approche pour qu'elle soit immédiatement visible par les consommateurs du quartier inscrits au service grâce à leur géolocalisation sur internet. Pour bien fonctionner, évidemment, le projet doit multiplier ses adhérents. L'initiative, qui a démarré dans le quartier de Santa Rita, est en train de se répandre dans Turin. 

Une formule gagnant-gagnant

Voilà ce qu'on appelle une formule gagnant-gagnant pour les trois acteurs concernés, souligne la vidéo promotionnelle du projet LastMinuteSottoCasa, lancé par une start-up suivie par le Polytechnique de Turin (Incubatore I3P).  Le commerçant est gagnant parce qu'il pourra vendre son produit au lieu de le jeter : à un prix escompté, d'accord, mais qui sait, le client pourrait en profiter pour faire quelques courses en redécouvrant ainsi les commerces du quartier. Le consommateur aussi est gagnant, parce qu'il aura la possibilité de faire des économies, tout en contribuant avec un petit geste au développement durable. La grande gagnante, toutefois, est la planète, grâce à une initiative qui entend lutter contre le gaspillage alimentaire. 

La campagne de sensibilisation lancée par le Ministère de l'Agriculture en France 

Gaspillage alimentaire et alimentation durable

Le problème est plus que jamais d'actualité, tant les chiffres sont impressionnants : la FAO parle de 1,3 milliard de tonnes de denrées alimentaires jetées chaque année. A petite ou à grande échelle, les initiatives se multiplient, que ce soit au niveau domestique, dans la restauration collective ou dans la grande distribution : un exemple parmi tant d'autres, la campagne "légumes moches" lancée en France par Intermarché.

Mais c'est encore une goutte dans l'océan de ce phénomène dont l'impact économique et environnemental ne peut plus être ignoré. En 2012 le Parlement européen a adopté une résolution demandant de mettre en place des mesures pour réduire de moitié le gaspillage alimentaire d'ici 2025. Le chemin à parcourir est encore long.

Luisa Gerini (www.lepetitjournal.com/Turin) vendredi 20 février 2015

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Milan Appercu
ECONOMIE

L’Italie au sommet pour ses disparités régionales selon l’OCDE

Le rapport Panorama des régions et des villes 2018, publié par l’OCDE la semaine dernière, pointe du doigt l’Italie et ses disparités régionales dans deux domaines. Zoom sur la Lombardie et sa capital

Sur le même sujet