Lundi 15 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Canada : Des bières goût « cannabis » bientôt servies 

Par Adrien Filoche | Publié le 13/05/2018 à 17:00 | Mis à jour le 15/05/2018 à 18:09
Bière, Cannabis, Canada

L'autorisation de la marijuana à des fins récréatives, prévue au Canada pour le 1er juillet 2018, donne des idées pour le moins… originales à certains. Une jeune entreprise et une université ont entrepris de brasser ce qu’elles décrivent comme la première bière du monde parfumée à cette drogue douce. 

La start-up Province Brands of Canada a reçu une subvention de 300.000 dollars canadiens -l’équivalent d’environ 200.000 euros- de la province d’Ontario pour créer une boisson goût « cannabis », ‘’moins dangereuse que l’alcool’’, selon les termes de la société torontoise. Pour ce projet, l’entreprise a collaboré avec le Loyalist College de Belleville (Ontario), dont le centre de recherche sur le cannabis est conventionné par le gouvernement fédéral. 

La recette finale est le fruit d’un travail de longue haleine. "Nous avons consulté plusieurs maîtres brasseurs et au début, l’idée de faire de la bière à partir de la plante de cannabis les faisait bien rigoler’’, note Dooma Wendschuh, patron de Province Brands of Canada (AFP).

 

Quels effets pour cette nouvelle bière ? 

Une petite précision s’impose : le cannabis prendrait plus de temps à faire de l’effet sur l’organisme lorsqu’il est digéré, plutôt que fumé. L’effet peut ainsi prendre plusieurs heures à être ressenti lorsque le cannabis est mangé ou bu, alors que l’effet de l’alcool peut être ressenti quelques minutes après la fin de son verre. Le patron canadien assure de son côté que ce « problème » a été résolu et que sa boisson libère les effets psychotiques du cannabis rapidement après avoir été ingurgitée. "Nous essayons donc d’adapter (notre produit) aux habitudes sociales comme le fait d’avoir une conversation autour d’un verre", a-t-il expliqué, précisant que les substances psychoactives les plus populaires, l’alcool et le café, se consomment déjà quasi uniquement sous forme de boisson.

 

Pâtisseries et friandises à la marijuana autorisées à l’horizon 2019

Surfant sur la vague de la dépénalisation de la substance par le gouvernement de Justin Trudeau, la start-up parie, comme d’autres entreprises, sur la popularité des produits comestibles à base de cannabis. Pour autant, la commercialisation des dérivés, telles que les pâtisseries ou encore les friandises à base de marijuana ne devrait pas être autorisée avant la deuxième moitié 2019.

Plusieurs secteurs restent inquiets, à l’instar de la police, notamment sur la question de la sécurité routière. D’un autre côté, la question économique, élément justificatif de la légalisation du cannabis est un casse-tête. Difficile de dire combien rapportera véritablement la mesure. Au Canada, des experts envisagent que 1 million de personnes consommeront en moyenne chaque jour un gramme, au prix de 8 dollars canadiens, hors taxes. La recette annuelle devrait ainsi tabler autour de 3 milliards de dollars canadiens, l’équivalent de 2 milliards d’euros.

Si la légalisation -thérapeutique ou récréative- est perçue comme une évidence, un progrès, par de nombreux pays, cette problématique tiraille encore la France. Le président français Emmanuel Macron, après avoir entrouvert le débat, reste catégorique et pour le moment arc bouté sur l’interdit de la substance.

292fc5e8-11b1-47f3-af45-881519adf045

Adrien Filoche

Étudiant en Mastère de Journalisme spécialisation Internationale à Nice, je suis depuis janvier 2018 au sein de la rédaction de Paris du petitjournal.com
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet