Dimanche 17 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

3 QUESTIONS - Bruno Leroy, sur le changement de statut de l’Association des Français du Japon

Par Lepetitjournal Tokyo | Publié le 14/04/2014 à 19:00 | Mis à jour le 06/01/2018 à 06:31

 

Président de l'AFJ, Bruno Leroy revient sur le récent changement de statut de l'association, désormais de droit japonais, ce qui devrait permettre une simplification de ses actions quotidiennes

Par quelles étapes avez-vous dû passer pour obtenir le changement de statut de l'AFJ?
La réglementation japonaise sur les associations s'est considérablement renforcé ses dernières années, en particulier en mettant la pression sur les institutions financières pour contrôler les détenteurs de compte. L'AFJ n'a donc pas échappé à cette tendance. Notre volonté de changement de statut est passée par 3 phases : celle de compréhension des conséquences d'un tel enregistrement (de janvier à septembre 2013) avec pour conseil un comité d'experts composé de Emmanuel Prat, Michel Haour et Jean Bernard Dumerc. Puis, celle de la rédaction des statuts et leur vote par une assemblée générale extraordinaire des membres de l'AFJ (septembre à décembre 2013) et, finalement, celle de l'enregistrement avec le concours de Mme Ayano Kanezuka, partenaire d'un important cabinet d'avocats japonais (décembre 2013 a avril 2014).

Qu'est-ce que cela va changer pour l'association?
Tout d'abord, nos missions ne changent pas et restent : Accueil, convivialité et solidarité. Ceci dit, le plus important des changements est le déblocage du compte Paypal que nous ne pouvions plus utiliser. Celui-ci est essentiel pour faciliter l'inscription des participants à nos évènements. C'est ensuite la possibilité de pouvoir émettre des reçus fiscaux à toute société nous faisant des dons monétaires pouvant dès lors être déductibles. Enfin, c'est clairement une plus grande transparence vis-à-vis de nos membres, que ce soit dans les procédures, dans les comptes ou dans les donations. Ce dernier point est important quand on sait que les budgets donations sur les dernières années se chiffrent en plusieurs millions de yens. En contrepartie, nous nous devons désormais de respecter la réglementation japonaise en terme comptable et fiscale, ce qui nous oblige à employer un expert comptable externe, mais encore en terme statutaire lors des changements d'administrateurs et d'auditeurs internes. La procédure de gestion de l'AFJ s'alourdit certes, mais au profit d'une plus grande transparence et d'une plus grande liberté de mouvement nécessaire pour une telle association.

Quels évènements importants avez-vous de prévu cette année?
Cette année, une partie de notre action s'est portée sur la recherche de coopération avec les autres associations francophones. Ainsi, nous avons organisé l'arbre de Noël des enfants francophones avec l'Association des Familles franco-japonaises au Japon (AFFJJ) en décembre dernier; la semaine dernière, le pique-nique ohanami dans le parc de Yoyogi avec l'association des Bretons, des Alsaciens et l'AFFJJ ou nous nous sommes retrouves à plus de 80 personnes. Nous commençons à explorer des pistes de coopération avec des associations comme Bonjour Tokyo. Mais notre prochain évènement essentiel pour mener à bien notre mission d'entraide sera notre soirée de solidarité, samedi 19 avril au Hilton Shinjuku Hotel en présence de Mr Masset, Ambassadeur de France au Japon et de son épouse, de Mr Thierry Mariani, député des Français de l'étranger et de Mr Kosuke Hori, député au parlement japonais et président du groupe parlementaire d'amitié franco-japonaise. Cette soirée nous permet grâce aux donations de nos sponsors d'alimenter nos caisses de secours en faveur des Français résidant au Japon et faisant face à des difficultés financières et, d'autre part, en faveur de la caisse de solidarité en faveur des sinistres du Tohoku. L'AFJ a en effet débloqué plus de deux millions de yens ces 12 derniers mois pour venir en aide à des Francais au Japon et plus de sept millions de yens à des associations actives sur le Tohoku telles que la Caravane bon appétit, Nadia ou encore les points coeur de Sendai.
(http://www.lepetitjournal.com/tokyo) mardi 15 avril 2014

logofbtokyo

Lepetitjournal Tokyo

Le media des Français, francophones et francophiles à l'étranger. Pour recevoir des informations quotidiennes, abonnez-vous gratuitement à la newsletter!
0 Commentaire (s)Réagir

JO 2020

SPORT

Les JO de Tokyo 2020 dans la région du Tohoku

C'est au cours du "Tohoku Media Tour" organisé en août et septembre 2019 que nous avons pu visiter les lieux qui accueilleront ces événements pour pouvoir en donner plus de détails.

Vivre à Tokyo

VIE PRATIQUE

Le tri sélectif au Japon

Au Japon, le tri sélectif peut devenir un vrai casse-tête lorsqu’on ne comprend pas son fonctionnement. Petits conseils pour essayer d’y voir plus clair.

Expat Mag

Heidelberg Mannheim Appercu
MICRO-TROTTOIR

L’Allemagne va sanctionner le « Upskirting ». Elles témoignent

La curiosité est un vilain défaut comme le dit l’adage, surtout si c’est pour regarder sous les jupes des filles. L’Allemagne a décidé de sanctionner dorénavant les amateurs de clichés impudiques.

Sur le même sujet