Vendredi 29 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Rencontre avec le directeur du Sydney Film Festival : Nashen Moodley

Par Anna Antoine | Publié le 02/06/2018 à 01:00 | Mis à jour le 04/06/2018 à 09:48
Photo : impression écran facebook SFF
Nashen Moodley director

A l’occasion de la 65ème édition du Sydney Film Festival, nous avons eu l’honneur d’interviewer le directeur du festival, Nashen Moodley, qui en l’espace d’une trentaine de minutes a pu nous éclairer sur la façon dont se déroulait la sélection des films et nous a dévoiler son amour pour le cinéma français.

 

Lepetitjournal.com Sydney : Comment sélectionnez-vous les films du festival ?
 

Nashen Moodley : La sélection se déroule en plusieurs étapes, nous commençons en Août et nous concluons le dernier film fin mai, juste après la clôture du festival de Cannes. Nous recevons plus de milles demande d’admissions venus du monde entier. De par sa pérennité, le festival nous a permis de souder des liens forts avec des distributeurs, producteurs, réalisateurs et scénaristes venus du monde entier.

 

LPJS : Comment avez-vous sélectionné les films français de cette année ?

NM : ’ai sélectionné la plupart des films, et ma collègue a relevé quelques documentaires très intéressants. Lors de mon voyage à Paris, je me suis vraiment passionné pour le film “A Paris Education”, un film qui raconte le cinéma, l’histoire d’un étudiant en cinéma qui essaye de développer sa personnalité non seulement en tant qu’artiste mais aussi en tant qu’adulte afin de trouver son identité de réalisateur. J’ai aussi sélectionné “Speak-Up” de Claire Simon et “Young Solitude”, des jeunes français, qui aiment, rêvent et font la fête.

 

LPJS : Était-ce volontaire de votre part que la sélection française de cette année soit axée sur des documentaires ?

NM : Non, la sélection est toujours aléatoire, mais il arrive que des sujets pré-dominent, comme cette année, il y a en effet beaucoup de documentaires.

 

LPJS : Enfin, puis-je vous demander votre opinion sur le cinéma français ?

NM : Comme la plupart des cinémas étrangers, et la plupart des industries du cinéma, il y a du bon comme du mauvais. Le monde cinématographique est dominé par Hollywood, et le cinéma français est fascinant pour ça, puisqu’il arrive à s’extirper de ce monde-là et à créer son propre style. Les films français vraiment incroyables deviennent internationaux et le cinéma Français a toujours su nous émerveiller.

 

Nous vous recommandons

Anna Antoine Sydney

Anna Antoine

Anna, globe-trotteuse, a posé ses valises à Sydney en 2016 et se passionne pour la vie d'expatriée française à Sydney.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Sydney

Auckland Appercu
BIEN-ÊTRE

7 bienfaits liés à la pratique d'une activité physique régulière

Pratiquer une activité physique régulière pour être en bonne santé est aujourd’hui une évidence, que ce soit sur le plan physique ou mental, la science pense même que cela prolonge l’espérance de vie…

Expat Mag

Val Reiyel - « Les enfants expatriés se retrouveront dans Irineï »

Irineï et le Grand Esprit du Mammouth est un roman jeunesse qui nous fait voyager de la toundra sibérienne au désert d’Arizona. Son auteure Val Reiyel sensibilise petits et grands à l’environnement

Sur le même sujet