PRESSE - Wikileaks reçoit le prix Walkley 2011

Par Lepetitjournal Sydney | Publié le 13/12/2011 à 22:00 | Mis à jour le 05/01/2018 à 08:30

Le site Wikileaks, créé par Julian Assange a remporté le prix australien Walkley 2011 de la meilleure contribution au journalisme et relance le débat de savoir si Wikileaks peut être défini comme du journalisme

Julian Assange, lauréat du prestigieux prix Walkley australien, Image Wikipedia


Composé de journalistes et photographes, le jury de ce prix prestigieux, créé en 1956, décerne chaque année, un prix qui récompense l'excellence en journalisme. Il est l'équivalent du prix Pulitzer aux Etats Unis.

Wikileaks a été choisi par le jury pour son "engagement courageux et controversé en faveur de la plus remarquable des traditions du journalisme: la justice par la transparence".

Fondé en 2006 par Julian Assange, Wikileaks avait dévoilé sur le net des centaines de documents diplomatiques occidentaux concernant la guerre en Afghanistan et en Irak, suscitant la colère des autorités américaines et la distance du gouvernement australien, soucieux de ne pas froisser les sensibilités américaines.

Primé en Australie mais lâché par le gouvernement
Dans un message vidéo diffusé par la chaîne de télévision australienne SBS, Julian Assange a accepté le prix en accusant le gouvernement australien de l'avoir lâché sous la pression de Washington.

"En tant qu'Australiens, nous ne baisserons pas les bras, tant que nous pourrons nous exprimer, tant que nous pourrons publier, tant qu'internet restera libre, nous continuerons à nous défendre, avec la vérité pour seule arme", a déclaré Julian Assange, actuellement assigné à résidence en Grande-Bretagne.

Ce n'est pas le premier prix de journalisme décerné à Wikileaks qui avait déjà reçu le prix Martha Gelhorm en janvier 2011.

La récompense de Wikileaks relance le débat de savoir ce qu'est aujourd'hui le journalisme et si Wikileaks est une nouvelle forme de journalisme ou, pour le moins, comme le souligne le prix Walkley une "contribution" au journalisme classique, car, rappelons-le, les câbles dévoilés par le site internet controversé furent repris comme des sources journalistiques par les plus grands journaux mondiaux.

Flore Gregorini (www.lepetitjournal.com/sydney.html) mercredi 14 décembre 2011

En savoir plus :

Article sur la définition du journalisme en Australie

Vidéo sur la déclaration de Julian Assange


Le Petit Journal Sydney

Lepetitjournal Sydney

Le rendez-vous quotidien des Francophones à Sydney : Abonnez-vous gratuitement à la newsletter et suivez nous sur Facebook.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Sydney !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Sydney.

À lire sur votre édition locale