Mardi 21 août 2018
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le strip d'Aurel et Caro : se déchausser en Suède...

Par Lepetitjournal Stockholm | Publié le 09/01/2018 à 07:00 | Mis à jour le 09/01/2018 à 07:00
Photo : tous droits réservés
limite autorisée avec les chaussures skogräns

Se déchausser en Suède pour les nouveaux arrivants peut-être synonyme de surprise, de gêne, voire carrément d'angoisse pour certains. 

Que cela soit chez votre voisin pour aller arroser les plantes pendant son absence, lors d'une visite d'appartement quand vous voulez louer ou acheter, chez votre médecin ou à la crèche quand vous allez chercher les enfants, il y a toujours le passage obligatoire de "je me retrouve en chaussettes" que vous soyez en costume 3 pièces ou en bleu de travail... C'est qu'ici en Suède on ne rigole pas avec la chose. Il ne faut pas dépasser la "skogräns" littéralement la "limite des chaussures"

Et oui, en même temps c'est un peu "geggamoja*" la Suède entre novembre et mai... Entre la pluie ou la neige, voire les deux le même jour, ca laisse des traces... Alors on se déchausse. Et c'est tellement une religion que finalement c'est vrai du 1er janvier au 31 décembre. 

Et c'est même vrai au boulot

Laissons la plume à Madanm Paton, notre rédactrice qui a vécu en Suède quelques années et qui est repartie en France. Voici son sentiment, croqué par Åurélia de Boüard, que nous ne vous présentons plus non plus.

"Oui, moi aussi je vais au boulot en chaussures, vous allez me dire ! Non, mais là je parle d’une particularité suédoise… En tout cas par rapport à la France. Je ne pense pas qu’il y en aura beaucoup pour me contredire… Donc, par exemple, chez moi, j’ai ce petit endroit bien pratique…

Etagères à chaussures ikea
tous droits réservés

Mais il est fréquent que là où vous travaillez, vous trouviez la même chose... en plus grand.

Le premier entretien que j’ai passé dans une start-up suédoise, j’ai trouvé en ouvrant la porte une soixantaine de paires de chaussures alignées les unes à côté des autres, en dessous d’un porte-manteau géant où une belle collection de vestes et blousons reposait. A part dans un magasin de chaussures, je n’en ai jamais vu autant d’un seul coup ! Imaginez d’ailleurs que tout le monde a les mêmes horaires… Le bouchon que ça doit créer dans l’entrée de la boîte !

Bref… Donc, là j’ai bêtement demandé si je devais me déchausser… Et on m’a dit oui (avec un regard déjà suspicieux). C’était à prévoir, je suis bien stupide parfois. Oui, car comment faire un bon entretien en tailleur-chaussettes… Vertes… Bon, je ne vous cache pas que je n'ai pas fait un bon entretien et que je n'ai pas eu le job. Mais je m’éloigne ! Au boulot donc, on amène des chaussures d’intérieur ou des chaussons (non mais sans blague !).

Et on porte des chaussettes. Si possible des chaussettes expressives (je la ramène pas moi avec mes chaussettes vertes) 

D’ailleurs, vous connaissez la marque Happy Socks ? Et bien c’est suédois. Tout comme Monki, racheté par H&M, marque suédoise !

Åurélia de Boüard enlever ses chaussures

Ca s’explique aussi par le fait qu’il neige et qu’il pleut fréquemment bien sûr. Vous trouverez aussi très souvent des appareils pour nettoyer vos chaussures.

Tout ça pour dire, lorsque vous êtes invité à une soirée suédoise, ôtez vos chaussures ! C’est important. Vous éviterez les lèvres pincées cachant à peine un regard dégoûté. Comme les suédois, amenez un petit cadeau ET des chaussures d’intérieur".

Et si vous revenez en France... il faudra peut-être se désintoxiquer car vous aurez l'air louche pour ne pas dire re-lou si vous passez toute la soirée avec vos ami.es en chaussettes. Expatriation rime avec caméléon ? Qu'on se le dise...

*Geggamoja : expression suédoise qui traduit un mélange boueux généralement glissant qui recouvre le sol après quelques heures de pluie ou neige fondue... Mot très utilisé par les enfants mais aussi par les adultes.

Madanm Paton & Åurélia de Boüard, le 9 janvier 2018

lepetitjournal Stockholm

Lepetitjournal Stockholm

L'édition de Stockholm de lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
1 CommentairesRéagir
Commentaire avatar

Vespa jeu 08/02/2018 - 02:57

Etant franco-suédois, né et éduqué en Suède, mais ayant émigré en France jeune, j'y ai senti un grand soulagement en échappant au pesant conformisme suédois. Trop de perfectionnisme tue la liberté, le meilleur étant l'ennemi du bien.

Répondre