Vendredi 15 octobre 2021
TEST: 2289

« I LOVE SWEDEN » – Valérie, une Française dingue de pop suédoise

Par Lepetitjournal Stockholm | Publié le 22/12/2016 à 22:35 | Mis à jour le 04/12/2016 à 16:17

Amoureuse de la Suède et particulièrement de sa musique pop, rock et folk, Valérie Toumayan est la fondatrice du site « I Love Sweden » qui depuis 2010 attire l'attention d'un bon nombre d'artistes et d'internautes. Lepetitjournal.com/stockholm vous propose de découvrir l'origine de son projet à travers une interview exclusive?

Graphiste freelance en motion design, Valérie, originaire de Paris, a découvert la Suède pour la première fois en 2008. Immédiatement charmée par la « beauté, le calme et la taille agréable de Stockholm par rapport à Paris », elle voyage aujourd'hui régulièrement en Suède et passe ses étés dans la capitale scandinave.

 

4 QUESTIONS À? Valérie Toumayan

Comment avez-vous eu l'idée de fonder « I Love Sweden » et d'où vient votre intérêt pour la musique pop suédoise ? 

L'idée est venue de mon documentaire Sounds of Stockholm, tourné en août 2010, dans lequel je compilais des portraits de plusieurs artistes (que je connaissais déjà) au gré de sessions acoustiques. Suite à ce documentaire, j'ai eu envie de continuer à filmer des musiciens suédois, ce qui m'a encouragé à créer « I Love Sweden », un site spécialement dédié à cette scène musicale qui me permet de partager mes découvertes musicales et de promouvoir les artistes. 

Mon intérêt pour la musique pop suédoise est venu avec le temps. J'ai tout d'abord découvert Anna Ternheim lors de son concert à l'Institut Suédois de Paris en 2005. Puis j'ai écouté de plus en plus d'artistes folks scandinaves, avant de dévier vers la Suède au fil de mes découvertes. J'ai vite été charmée par la sonorité de cette langue scandinave qui est à mon goût très belle au sein de la musique pop, peut-être encore plus que l'anglais. J'aurais aimé que davantage d'artistes viennent se produire en suédois à Paris. De plus, j'ai été particulièrement touchée par la voix et les textes suédois de Veronica Maggio, qui demeure aujourd'hui l'une de mes artistes préférés. J'ai d'ailleurs eu l'occasion de filmer son concert à Popaganda.

Comment choisissez-vous vos artistes et comment se déroulent les tournages ? 

Soit je découvre des artistes que j'aime bien directement sur internet soit j'essaie de contacter les groupes qui font partie de l'actualité musicale. Aujourd'hui, je ne saurais pas dire combien d'artistes j'ai filmés au total, mais plus d'une centaine en tout cas. Avant le projet « I Love Sweden », je faisais des vidéos de concerts de groupes suédois, américains et britanniques à Paris ; certaines vidéos sont toujours sur mon compte Youtube. J'ai gardé des contacts avec plusieurs artistes au fil des années et certains sont devenus des amis proches. D'ailleurs, je me suis fait plus d'amis en Suède qu'en France ! De manière générale, je me sers de mes goûts musicaux ou de l'actualité musicale en Suède pour mon site. 

Quant aux tournages, la plupart sont réalisés de façon improvisée sur place. Tout d'abord nous cherchons un endroit sympa, puis je pars faire un repérage. L'idéal est de filmer à l'extérieur, car la lumière est naturellement belle et rend beaucoup mieux à l'écran. Puis, pour donner une image plus vaste du lieu, j'aime bien filmer ses alentours également. Pour l'instant, j'ai principalement tourné à Stockholm mais j'essaie de visiter le plus possible de villes en Suède. Je suis allée à Malmö, Göteborg, Halmstad, Jönkoping, Melerud, Falun, et dans la région du Värmland. J'aimerais beaucoup voyager dans le Nord, à Umeå, et filmer pendant l'été quand il fait jour toute la nuit !

Qu'est-ce qui vous rend la plus fière avec votre site ? 

Je suis particulièrement fière du nombre d'artistes filmés car je commence à avoir une sacrée collection, bien qu'il reste toujours beaucoup d'artistes avec qui j'aimerais travailler. De plus, ça a été un grand privilège de filmer le concert de Melissa Horn, une de mes chanteuses suédoises préférées, à Södra Teatern en février dernier.

Avez-vous rencontré des difficultés en chemin ?

Je ne pensais pas que mon blog allait être tant apprécié même si j'aurais préféré qu'il le soit davantage chez le public francophone car l'objectif est de faire connaître la scène suédoise en France. Cependant, il y a beaucoup de blogs de musique en France et c'est vraiment dur de se faire une place ! Je ne vis malheureusement pas de mon site bien qu'il m'arrive parfois d'avoir quelques projets payés.

La difficulté principale que je rencontre au cours de mes projets « I Love Sweden » demeure le logement à Stockholm. Jusqu'ici, j'ai toujours eu la chance d'avoir des amis pour m'héberger ou j'ai réussi à trouver des appartements à louer, mais c'est souvent un moment d'angoisse. L'idéal serait d'avoir mon propre appartement ou un logement disponible tout le temps, pour que je puisse être libre de faire des aller-retours quand je veux. Cet été, je vais passer deux mois à Stockholm pour réaliser de nouveaux tournages et j'espère également trouver du temps pour voyager et filmer d'autres paysages suédois.

Site : I Love Sweden

 

Crédit photo : Valérie Toumayan

Fanny MARÉCHAL lepetitjournal.com/stockholm Mardi 7 juin 2016

0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

EXPO

Exposition Morozov : voyager à travers l’art

Jusqu’au 22 février 2022, la Fondation Louis Vuitton propose l’exposition Morozov. Cette collection russe de renom international dévoile les oeuvres des plus grands artistes d’art moderne

Sur le même sujet