Dimanche 21 juillet 2019
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

NATIONALDAGEN — Vive la Suède !

Par Lepetitjournal Stockholm | Publié le 05/06/2016 à 21:35 | Mis à jour le 05/06/2016 à 21:40

Le 6 juin est aux Suédois ce qu'est le 14 juillet aux Français, c'est à dire leur fête nationale. Bien que célébré avec moins d'emphase qu'en France, ce jour férié dit la volonté de trouver des traditions rassemblant le peuple suédois autour d'une identité.

Pourquoi le 6 juin ? 

La date du 6 juin a été choisie pour deux raisons. C'est le 6 juin 1523 que Gustav Vasa est devenu roi de Suède et a uni le pays après l'avoir converti au protestantisme. C'est aussi le 6 juin 1809 que le roi Charles XIII et et les porte-paroles des quatre États ont signé une nouvelle constitution pour mettre fin à l'absolutisme gustavien et séparer les pouvoirs entre le roi et ses ministres et secrétaires d'État, le riksdagen (le parlement suédois) et Högsta domstolen (la Cour de cassation). La constitution de 1809 a depuis été remplacée par une nouvelle, encore un 6 juin, en 1974, laquelle a enlevé au roi son pouvoir politique. 

Un peu d'histoire 

C'est au cours du XIXème siècle que le 6 juin est devenu un jour de commémoration national : on fêtait alors l'élection de Gustav Vasa au trône de Suède, la fin de l'union avec le Danemark (l'union de Kalmar) et les débuts de la Suède comme état indépendant.

À partir de 1916, à l'époque du mouvement romantique, le 6 juin devient le jour du drapeau suédois. Arthur Hazelius, fondateur du Nordiska museet et de Skansen, est l'initiateur de diverses festivités pour célébrer cette journée. Ce n'est pourtant pas avant 1983 que le 6 juin devient officiellement le jour de la fête nationale suédoise. Et ce n'est que depuis 2005 que le 6 juin est férié (röd dag), ce qui a valu au Lundi de Pentecôte de disparaître en temps que jour non travaillé.

Le drapeau suédois

Les Suédois n'apprécient pas vraiment d'être considérés comme nationalistes ou patriotes, mais ils aiment leur drapeau. On le voit souvent dans les jardins des maisons de campagne et sur les gâteaux pour fêter le studenten. Le costume traditionnel suédois, Sverigedräkten, lui aussi créé au début du XXème siècle et porté aujourd'hui par les femmes de la famille royale le 6 juin, est bleu et jaune. Ces couleurs proviennent à l'origine des armes de la dynastie folkungar et de l'emblème national avec les trois couronnes.

Quelles traditions ?

En 2005, lorsque le 6 juin est devenu férié, les Suédois n'ont pas vraiment su comment fêter ça. Il n'y avait en fait pas vraiment de traditions pour ce jour, si ce n'est une cérémonie au Palais royal, avec la famille royale qui se rendait ensuite à Skansen en calèche. Il était aussi de coutume d'organiser une réception à Stadshuset (l'hôtel de ville de Stockholm) pour accueillir les Stockholmois récemment devenus citoyens suédois.

La Suède n'a pas été en guerre depuis des siècles, il n'y a donc pas de défilé militaire comme pour le 14 juillet par exemple. Ni de feux d'artifice ou de bal populaire d'ailleurs. Il fallait donc créer des traditions pour donner envie aux gens de se retrouver pour célébrer ce jour-là.

Diverses activités, le plus souvent en plein air puisque le beau temps est d'habitude au rendez-vous, sont organisées dans les différentes villes du pays, tels des concerts et des spectacles dans des parcs, des discours, des activités pour les enfants etc. Depuis quelques années, une foire gastronomique, Smaka på Stockholm, s'installe dans Kungsträdgården autour du 6 juin avec des ateliers cuisine et des stands de restaurants. À Skansen, on peut, entre autres, assister à des spectacles de danse folklorique avant que la famille royale n'arrive en calèche depuis le Palais Royal. Ce défilé est très prisé des passants armés de leur appareil photo et smartphone, d'autant plus apprécié depuis que la famille a commencé à s'agrandir.

Sur la scène de Solliden, le public voit se succéder différents orchestres et artistes entre quelques discours et discussions sur le pourquoi du comment du 6 juin. Le tout est retransmis en direct sur les chaînes de télévision suédoises avec force reportages relatant les célébrations dans le reste du pays. C'est dire si les Suédois se cherchent encore dans la célébration de cette fête nationale... À vrai dire, la vraie fête nationale suédoise serait plutôt midsommar, la grande fête de l'été aux traditions qui remontent à l'époque païenne et qui tombe deux semaines plus tard.

« Nationaldagsbakelse » ou la pâtisserie de la fête nationale

Pas de fête nationale sans pâtisserie, ce serait un comble au pays des konditori ! Le nationalbakelse, un gâteau à la pâte d'amande avec des fraises, des feuilles de mélisse, sans oublier le petit drapeau suédois, à été créé en 1994 par Helena Bergsmark, qui travaillait à Café Gateau à Stockholm.

À noter qu'il ne faut pas confondre nationaldagsbakelsen avec Sverigebakelsen, aussi créé pour célébrer le 6 juin mais 10 ans plus tôt, par Jan GW Norén, pâtissier au café Rammefors à Borås. Cette pâtisserie se compose d'une base de quatre-quart, d'une crème caramel et vanille et de chocolat blanc.

Sources : Page Wikipedia, Page Wikipedia

 

Crédits photos : Ola Ericson / imagebank.sweden.se, Fredrik Broman/imagebank.sweden.se

Audrey LEBIODA lepetitjournal.com/stockholm Lundi 6 juin 2016 

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

HISTOIRE

À l’abordage d’une découverte de tombes vikings 

Des archéologues ont déterré deux sépultures de l’époque Viking à Gamla Uppsala, la vieille ville d’Uppsala ville voisine de Stockholm. L’histoire des hommes du Nord refait surface. 

Sur le même sujet