Mercredi 22 mai 2019
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’important c’est d’essayer : Le innebandy

Par Lepetitjournal Stockholm | Publié le 27/10/2017 à 05:00 | Mis à jour le 27/10/2017 à 11:25
Photo : @ tous droits réservés
Innebandy-Important-essayer

Nous avons essayé pour vous le Innebandy, sport popularisé et apprécié par les Suédois, et pour cause.

 

Le Innebandy.
Le Innebandy ?
Mais si, le hockey sur glace, sans glace.
Non pas le rink hockey... Sans glace ET sans patin !
Ah d’accord ! Non, je ne vois pas en fait…

 

Allez, je dois l’avouer. Moi non plus je ne connaissais pas le innebandy, ou floorball en anglais, avant tout ça. Et je dois même confesser que j’étais légèrement sceptique après lecture des règles et visionnage de quelques vidéos.
Mais ça, c’était avant. Avant d’avoir essayé, pour vous, ce sport cher aux pays nordiques.

 

Arriverez-vous à suivre la balle des yeux sur ces extraits d’un match Suisse-Suède ?

 

Pour faire un point rapide sur le jeu. C’est assez simple, le terrain ressemble au hockey sur glace, délimité par une barrière d’une cinquantaine de centimètres de haut. Les buts sont également semblables à ceux du hockey, derrière lesquels on peut jouer. L’objectif est simple : subtiliser la balle, la maîtriser et se la passer entre coéquipiers, puis l’envoyer à toute vitesse au fond du petit but bien protégé par un goal.

Le Innebandy peut se jouer dans des salles multisports, les buts sont amovibles tout comme les barrières et il suffit d’être muni d’une balle et d’une crosse pour chaque joueur, deux jambes, deux bras, et deux poumons en parfait état de marche ainsi qu’un cœur en pleine forme.

C'est tous les lundis soirs que Stéphane Chivet et ses coéquipiers, majoritairement francophones, se réunissent autour de la balle à Barkarby pour s’affronter sans pitié. Et c’est avec plaisir que j’ai pu partager une de leur soirée pour manier la crosse un petit peu.

Mon impression

Je dois vous prévenir, ce sport est terriblement épuisant. Les allers retours se succèdent et le cardio monte très vite dans les tours. Les remplacements sont un soulagement.

Mais avant tout, le innebandy est une discipline très ludique, très fun car très accessible. On comprend assez rapidement le placement des joueurs et les bases de la défense. Bien entendu, la technique manque un peu au début, on aimerait pouvoir faire avec la balle ce qu’on imagine, mais on en est loin, et c’est ce qui rend l’attaque un peu plus compliquée à appréhender. Mais on prend plaisir, très rapidement, et avec un peu de chance, vous marquerez votre premier but dès votre premier match. C’est courant paraît-il.

 

En bref, le innebandy c’est très sportif, assez technique, mais surtout incroyablement accessible, et c’est ce que je retiendrais :
Un sport collectif où l’on prend sa crosse, enfin son pied, dès la première tentative et typique de cette région du globe. Que faut-il de plus pour vous convaincre de vous y frotter ?

 

Alors, Cap’ ou pas Cap’ ?

L'équipe se retrouve dans la bonne humeur tous les lundis soir à Komet Hallen, Barkarby, de 19h à 21h. (http://www.komethallen.se/)

Le montant de la participation est d’environ 1.300 kr par semestre, selon le nombre de personnes. Possibilité d’avoir un reçu pour les éventuelles prises en charge par certaines entreprises.

Si vous souhaitez vous y essayez, vous pouvez contacter la section Innebandy de l’association Un Petit Coin de France : innebandy@unpetitcoindefrance.com ou retrouver la sur Facebook.

 

Vincent BORQUET (www.lepetitjournal.com/stockholm), 27 octobre 2017

lepetitjournal Stockholm

Lepetitjournal Stockholm

L'édition de Stockholm de lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

ENVIRONNEMENT

Earth week, une semaine dédiée à la planète à l’Université

Du 20 au 24 mai, l’association environnementale Symbios organise sa semaine pour la planète, cinq jours dédiés au développement durable et à la protection de l’environnement...

Communauté

CULTURE

Le 1er mai en Suède

"Le travail c’est la santé, rien faire c’est la conserver"... Ces mots de la chanson populaire française pourraient bien vous trotter dans la tête en lisant notre article d’aujourd’hui.

Vivre à Stockholm

ENVIRONNEMENT

Earth week, une semaine dédiée à la planète à l’Université

Du 20 au 24 mai, l’association environnementale Symbios organise sa semaine pour la planète, cinq jours dédiés au développement durable et à la protection de l’environnement...