Jeudi 20 septembre 2018
Shanghai
Shanghai
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SOLIDARITE – Ecole Arya Tara au Népal

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 27/11/2008 à 01:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 13:11

Fondée par la nonne bouddhiste Ani Chöying Drolma, aujourd'hui chanteuse de renommée internationale, l'école Arya Tara à Katmandou offre une autre alternative aux petites filles népalaises promises à la maltraitance. Une réunion d'information sur son action aura lieu à Shanghai le samedi 6 décembre 2008.

Elle-même recueillie par un maître bouddhiste à l'âge de 12 ans, Ani Chöying Drolma a voulu aider à son tour les petites filles népalaises dont le sort est voué au mariage forcé, pour une vie de violence et d'exploitation. Devenue une star de la chanson en Allemagne, au Japon, et aux États-Unis, Ani Chöying est soutenue par Tracy Chapman, Céline Dion et Tina Turner. Elle utilise les fonds et bénéfices récoltés grâce à sa musique pour monter une école à 16 km de Katmandou.

Avec sept niveaux de classe, l'école Arya Tara offre une éducation aux petites filles népalaises, les sortant ainsi de l'ignorance et de l'enfer de la maltraitance auxquelles la grande majorité d'entre elles sont destinées. Parmi les cours dispensés dans cette école, on trouve des matières aussi classiques que les mathématiques, l'anglais, l'informatique, la peinture. Mais on leur apprend également et surtout les bases de l'hygiène et de l'environnement. Ainsi, une fois sorties de l'école, les jeunes filles peuvent à leur tour mettre à profit et transmettre leurs connaissances pour venir en aide aux habitants de leur village.

Aujourd'hui, l'école Arya Tara loge, nourrit, éduque et couvre les frais médicaux de 53 petites ou jeunes filles népalaises. Mais tous les mois, ce sont des dizaines de nouveaux enfants qui, après plusieurs longues heures, voire journées, de marche, se présentent à l'entrée de l'école pour y trouver refuge, amenées par un membre de leur famille qui souhaite les faire échapper à un sort tragique.

Un deuxième projet en route : l'ouverture d'un hôpital

Parce qu'un autre fléau, celui de la précarité des soins médicaux, touche également la population népalaise, Ani Chöying a également lancé le projet de construction d'un hôpital. Les équipements médicaux étant rares, voire inexistants, et surtout très onéreux, 90% des malades n'ont aucun accès aux soins. Et parmi les 10% restants, des familles népalaises entières se retrouvent à la rue, après avoir vendu tous leurs biens, y compris leur toit, pour tenter de couvrir les frais médicaux d'un membre de leur famille, qui, au final, ne survivra pas à sa maladie à cause de la précarité des infrastructures et des soins.

La fondation a obtenu le terrain pour cet hôpital, mais aujourd'hui il faut lever des fonds pour la construction et trouver le matériel qui permettra de venir en aide à une centaine de patients.


Christine Leang (www.lepetitjournal.com - Shanghai) 27 novembre 2008


Informations complémentaires


Pour en savoir plus et soutenir l'école et la fondation, une réunion d'information aura lieu à Shanghai le samedi 6 décembre 2008, de 14h00 à 17h00 :

Restaurant Nova
418 Dagu lu, Chengdu Bei lu
T : 6340 1889

Contacts :
Jessie Colemyn : 137 0168 3971 ? jessiehgkg@hotmail.com
Stéphanie Hericher: 138 1711 2197 ? hericher.stephanie@gmail.com 
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

HUMOUR

La Ptite Lu - "Les amis"

Retrouvez dans le Petit Journal Shanghai, une fois par mois, La Ptite Lu, cette jeune Française de Shanghai, qui décrypte sa vie quotidienne en Chine avec humour et tendresse.

Sur le même sujet