La Chine veut tourner la page des carburants fossiles

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 21/11/2022 à 10:00 | Mis à jour le 21/11/2022 à 10:00
embouteillage voiture en chine

L'île de Hainan, située dans la mer de Chine méridionale, a annoncé qu'elle deviendrait la première région de Chine à interdire la vente de voitures diesel afin de contribuer à réduire les émissions de carbone responsables du changement climatique, les véhicules électriques étant encouragés à les remplacer. La vanne EGR (Exhaust Gas Recirculation), qui a pour rôle de diminuer les émissions d'oxydes d'azote, se vendent pourtant de plus en plus pour diminuer les gaz à effet de serre de ces véhicules polluants.

 

La Chine est le premier marché mondial pour les véhicules électriques, représentant environ 46 % de la flotte mondiale, selon des données datant de juin de cette année, date à laquelle 10 millions de voitures particulières rechargeables autorisées à circuler sur les routes chinoises.

 

Un "Plan de mise en œuvre du pic de carbone”

 

Le gouvernement de la province de Hainan a déclaré que les ventes de voitures à carburant fossile seraient interdites sur l'île d'ici 2030 et que les véhicules électriques seraient encouragés par des réductions d'impôts et par l'extension du réseau de recharge, comme le décrit son "Plan de mise en œuvre du pic de carbone”.

 

Le marché florissant des véhicules électriques en Chine est une aubaine pour Tesla, qui a vu le volume de ses ventes au détail s'envoler à près de 79 000 unités en juin de cette année - soit une augmentation de 138 % par rapport à la même période en 2021 - selon les données de la China Passenger Car Association (CPCA).

 

Bien que les ventes de Tesla en Chine aient ensuite chuté de 64 % cet été, il s'agissait d'un ajustement attendu attribué aux perturbations de la fabrication causées par les mises à niveau prévues dans l'usine de fabrication de l'entreprise à Shanghai.

 

L’UE s’y met aussi

 

En juin de cette année, l'UE a voté l'interdiction des voitures à moteur à combustion interne à partir de 2035, le Parlement européen ayant approuvé l'interdiction de la vente de nouvelles voitures à moteur à combustion interne dans le cadre de son engagement en faveur de la décarbonisation.

 

Cette législation fait partie du paquet "Fit for 55" de l'UE, qui prévoit l'interdiction des voitures à moteur à combustion à partir de 2035 et une réduction de 55 % des émissions de CO2 des véhicules en 2030 par rapport à 2021.

 

Convaincre que les véhicules électriques sont abordables

 

Le PCC a averti que les consommateurs doivent être davantage convaincus de l'accessibilité financière et de l'aspect pratique des voitures à émission zéro, dont le prix initial est encore trop élevé pour beaucoup d'entre eux par rapport à leurs équivalents à essence ou diesel. Le Comité a suggéré que les départements des transports et des affaires envisagent d'autres incitations fiscales pour encourager une plus grande adoption.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Shanghai !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Guillaume Asmanoff et Thomas Aunave

Rédacteurs en chef de l'édition Shanghai.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale