Mercredi 19 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un historique de la montée de l'industrie de la chirurgie esthétique

Par Olivia Han | Publié le 27/08/2018 à 20:00 | Mis à jour le 27/08/2018 à 20:00
Un historique de la montée de l'industrie de la chirurgie esthétique

Si vous vous êtes déjà baladé dans n'importe quelle station de métro à Gangnam, vous avez du voir beaucoup de publicités pour la chirurgie esthétique. La sortie de la station de métro Sinsa notamment compte de nombreux bâtiments de cliniques de chirurgie esthétique ainsi que des passants aux visages couverts de bandages.
 

Contrairement à certains pays, la chirurgie esthétique n'est pas quelque chose de tabou en Corée. Les Coréens sont les plus refaits dans le monde avec 1 personne sur 5 bénéficiant d'une chirurgie après l'âge de 19 ans (source : CNN), c'est pourquoi notre édition a voulu faire quelques recherches et voir s'il y avait des explications historiques à la hausse de l'industrie de la chirurgie esthétique.

 

Une thèse écrite par Yiqing Wang présente notamment une recherche sur les racines historiques et les corrélations des temps modernes en vue de comprendre la popularité de la chirurgie esthétique. La recherche suivante vous donnera un meilleur aperçu.

 

 

Les sentiments antijaponais

 

Le premier facteur historique majeur est l'antinationalisme japonais qui s'est manifesté pendant l'occupation japonaise de la Corée à partir de 1910-1945. Au cours de cette période, la Corée était sous le contrôle total des Japonais et a connu des énormes exploitations. Au fur et à mesure que le nationalisme et la haine des Japonais a augmenté, certains Coréens ont été désireux de se distinguer des Japonais. Dans le début des années 50, suite à l'occupation coloniale, des chirurgies pour les doubles paupières et un pont de nez supérieur ont été mis en place. Ce n'est pas parce que les coréens voulaient paraître plus occidental, mais plutôt parce qu'ils ne voulaient pas ressembler aux japonais.

 

 

La crise financière 

 

En dépit de l'augmentation de la modernisation et l’occidentalisation en Corée, la lourde influence du confucianisme est encore bien présente aujourd'hui. La nécessité de soutenir la concurrence avec les autres dans tous les aspects des vies est apparue à partir du confucianisme qui met l'accent sur leur réussite universitaire et professionnelle. L'esprit confucéen déclare qu'avec la force de travail et de diligence raisonnable, tout peut être réalisé.

La crise financière de 1997 a aggravé la nature concurrentielle des coréens. Les impacts de la crise financière inclu les taux d'intérêt élevés, une faible monnaie coréenne qui mènent à la crise de la dette, la faillite et des licenciements massifs.

En outre, en Corée du Sud les photos sont obligatoires sur les CV. Une meilleure apparence peut aider ou gêner la possibilité d'être appelé pour un entretien. Cela a conduit à une augmentation de la chirurgie esthétique comme un moyen de battre des concurrents.

 

 

La croyance dans laquelle les traits du visage sont une représentation directe d'une vertu intérieure de la personne

 

Un autre contributeur est l'idée que les traits du visage sont un indicateur de la disposition de quelqu'un. C'est un point de vue coréen selon lequel le visage est une représentation directe d'une vertu intérieure de la personne et que cette relation est directement connectée à la chance et à la réussite.

Par exemple, il y a plusieurs caractéristiques faciales qui sont considérées comme plus propices que d'autres. Selon le chirurgien Lee Won Suk, un patient sur dix lui demande des opérations de chirurgie esthétique basées sur ce qu'ils pensent leur apporter de la chance, dans l'espoir d'influer sur les résultats futurs. Même s'il est artificiel, le patient continue à croire qu'il peut améliorer sa fortune par la chirurgie.

Olivia Han

Olivia Han

Étudiante en histoire et en français à l’Université de Boston, je passerai cet été à Séoul et ai l’espoir d’écrire des articles intéressants pendant mon séjour. J’ai commencé à étudier le français au lycée et j’espère pouvoir l’améliorer.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Séoul ?

MUSIQUE

Les 7 Chansons Kpop les plus populaires de l’été 2018

Au cours de la dernière décennie, la vague hallyu a atteint dans le monde entier. Cette vague a introduit le monde à la culture coréenne à travers les drama, la nourriture et en particulier la musique