Mardi 20 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PSYCHOLOGIE- Serait-ce une dépression ?

Par Lepetitjournal Santiago | Publié le 09/08/2011 à 00:00 | Mis à jour le 14/11/2012 à 13:14

Vous n'êtes pas allés en France pour l'été?  Vous en revenez ? L'hiver chilien tristounet  et froid s'étire en longueur ? Autant de raison d'avoir un "petit" moral. Eliana Rahal psychologue franco-chilienne longtemps exilée en France nous propose d'apprendre à distinguer dépression véritable et "mal du pays"

Photos Libres

La dépression est une maladie qui peut avoir des degrés variables de gravité. De plus elle présente des aspects spécifiques qui la différencie d'autres maladies.
La dépression n'est pas simplement un état de tristesse, car les êtres humains ont souvent dans leur vie des raisons d'être tristes. Ce n'est pas nom plus une fatigue due à un travail ardu.  C'est un état d'esprit presque permanent qui tourne autour de la tristesse et qui s'accompagne d'autres symptômes tels que : inhibition de la pensée et des sentiments;  blocage de la pensée, des
idées, sorte d'indifférence affective, difficulté à faire des choses qui normalement nous semblaient simples, baisse de l'intérêt en général, et de la libido en particulier, repli sur soi, tendance à fuir les autres, fatigue, difficulté de concentration.  La personne déprimée vit dans la souffrance psychologique, elle a une basse estime de soi, des sentiments de culpabilité permanents.
On observe aussi des changements dans le rythme du sommeil (insomnie ou excès de sommeil), perte de l'appétit, maux de têtes fréquents.
Il n'est pas nécessaire d'avoir tous les symptômes décrits pour être déprimé.  Mais l'intensité et la durée de deux ou trois de ces sentiments peuvent souvent donner des indices sur le diagnostic de la maladie.

Quelles en sont ses causes ?
La plupart des personnes pensent que la dépression est le résultat d'un fait douloureux. Mais toutes les douleurs ne provoquent pas une dépression et nombreuses sont les personnes qui ayant vécu des situations très difficiles ne développent pas une dépression.  
La dépression, dans ses divers degrés d'intensité, peut apparaître sans une cause explicite, bien qu'une situation extérieure puisse être le moteur qui déclenche un état qui se trouvait sous-jacent. Par exemple la perte d'un être aimé, une maladie longue et pénible qui nous touche ou touche quelqu'un affectivement très proche.  
Mais même s'il n'existe pas un facteur déclencheur du début de la maladie, il faut tenir compte de la personnalité de base et aussi des éléments génétiques qui peuvent être un terrain favorable à son développement.

Comment s'en sortir ?
Contrairement à un sentiment très partagé parmi les déprimés, on n'en guérit pas par la seule volonté. Comme l'ont montré les neuro-sciences, la dépression est fortement liée aux fonctions cérébrales, à des déséquilibres qu'il faut rétablir par des médicaments, en parallèle d'une aide thérapeutique.

Que faire?
Pour soi : être attentif  et s'observer si interviennent des changements ou des sentiments qui nous déplaisent et que dans le passé récent nous n'avions pas. Par exemple tendance à s'isoler, manque de goût pour le monde ou les personnes, tristesse au-delà de ce que les circonstances pourraient normalement provoquer.
Pour les autres : Observer les autres, voir leurs changements de comportement tels que signalés ci-dessus
Dans tous les cas : Consulter un spécialiste ou conseiller une consultation  pour avoir un diagnostic. Suivre le traitement indiqué.

Important
Il peut aussi arriver que des personnes que nous considérons comme déprimées aient un autre problème,  psychologique ou physique.
Enfin, la dépression peu être une maladie grave et conduire au suicide.
Eliana Rahal(erahalm@gmail.com) Recueilli par Sophie Rouchon (www.lepetitjournal.com/Santiago ) mardi 9 août 2011

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

logofbsantiago

Lepetitjournal Santiago

L'édition de Santiago de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet