Dimanche 23 septembre 2018
Santiago
Santiago
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

VENIR AU CHILI – Visa, soyez avisés !

Par Lepetitjournal Santiago | Publié le 12/08/2013 à 00:00 | Mis à jour le 24/02/2015 à 01:49

 Quel visa pour les Européens  qui veulent venir au Chili ? Avec deux spécialistes des questions de l'immigration : Ramiro Riobo, directeur de la politique consulaire et Jose Luis Ilabaca, chef du Département de l'Immigration

"Touriste", "Etudiant" ou "Résident temporaire", tout Français allant au Chili dispose de l'un de ces trois statuts, selon le motif de son voyage. L'homme d'affaires étant considéré, lui, comme "touriste". Ainsi, si vous venez pour :

Tourisme, affaire et stage non-rémunéré: Vous entrerez au Chili en tant que touriste, l'obtention d'un visa n'est pas obligatoire. Seul un passeport valide 6 mois après la date de retour est requis. A la douane on vous délivrera automatiquement un visa pour une durée maximale de 90 jours. Passé ce délai il faut faire renouveler son visa soit par les voies administratives au "Departamento de Extranjeria del Ministerio del Interior" (le report n'est possible qu'une seule fois) soit en franchissant la frontière comme le conseille les autorités elles-mêmes, ce qui vous redonne,  en ré-entrant au Chili, un permis de 90 jours. A savoir : la frontière la plus proche de Santiago est "Los libertadores" sur  la route de Mendoza, en Argentine. Route superbe à travers la cordillère (souvent fermée en hiver), bus fréquents, comptez 4 à 5 heurs de voyage. Ce visa touriste ne permet pas de trouver d'emploi. Le cas échéant il faut demander à le transformer en visa de "résidence temporaire", démarche permise au Chili sans avoir besoin de retourner dans son pays d'origine. Par ailleurs, comme il n'existe pas de visa "d'affaires", les personnes qui souhaitent se rendre au Chili pour y trouver des investisseurs ou étudier le marché n'auront besoin que d'un visa tourisme. Le visa touriste est également destiné aux étudiants qui viennent effectuer un stage non-rémunéré. Si celui-ci dure plus de trois mois, il suffit de franchir la frontière, ce qui n'est pas vraiment une corvée !

Un échange universitaire : Parmi les documents nécessaires pour ce type de visa (à demander avant de partir) il faut prévoir: un certificat attestant que l'étudiant intégrera bien une université chilienne et une garantie financière telle qu'une bourse qui puisse prouver que l'élève pourra vivre au Chili. Tout comme pour le visa tourisme, il est impossible de travailler avec seulement le visa étudiant. Ainsi, pour ceux qui souhaitent effectuer un stage rémunéré pendant leur année universitaire, une demande de visa de résidence temporaire auprès du "Departamento de Extranjeria del Ministerio del Interior" est nécessaire. Ce visa est valable durant toute la période universitaire.

Chercher du travail ou un stage rémunéré : Il est conseillé de faire les démarches pour obtenir ce visa lorsque l'on est encore en France car s'adresser au Consulat du Chili à Paris est plus simple et plus facile qu'au ministère de l'Intérieur, département Affaires étrangères avec sa longue file et une durée de réception du visa qui peut aller jusqu'à six mois contre deux semaines en France. En attendant l'obtention du visa de résidence temporaire, un document provisoire est délivré mais il ne donne pas accès aux mêmes droits et complique parfois le quotidiens. De plus, le Consulat ne gérant pratiquement que les visas, le personnel est de meilleur conseil. Si toutefois cette demande ne peut être effectuée qu'une fois au Chili, il faut se rendre au "Departamento de Extranjeria del Ministerio del Interior". Parmi les papiers à fournir, il est notamment demandé un contrat de travail (ou une convention de stage) et une garantie quant à sa situation financière. Sur le contrat de travail devra être stipulé que l'employeur s'engage à payer le billet de retour ainsi que le montant du salaire. Ce visa qui a une durée maximale de 1 an, renouvelable une fois, peut être transformé en visa de résidence définitive au bout de deux ans au Chili. Il est valable durant toute la durée du contrat ou du stage.

Karen Latour (www.lepetitjournal.com Santiago) Lundi 30 Mai 2011

Pour connaître toutes les formalités : http://www.extranjeria.gov.cl

Adresse des consulats du Chili en France

logofbsantiago

Lepetitjournal Santiago

L'édition de Santiago de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet