Mercredi 19 septembre 2018
Santiago
Santiago
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

FEMME EXPAT - “L’idée, c’est vraiment d’oser !”

Par Lepetitjournal Santiago | Publié le 22/08/2018 à 00:44 | Mis à jour le 23/08/2018 à 10:49
Photo : Photo by rawpixel on Unsplash
expatriation Travel Coach Chili

Nouveau rendez-vous du PetitJournal Santiago, “Femmes Expat” dresse le portrait de ces Françaises et francophones venues vivre au Chili, qu'elles soient initiatrices de ce changement de vie radicale ou comme dans 9 cas sur 10, "conjoint suiveur". Ce nouvel épisode est consacré à Florence Bouchat, voyageuse passionnée et fondatrice de Travel Coach Chile, une agence nouvelle génération qui imagine des itinéraires 100% personnalisés.


C’est en terrasse de Cafetin, adresse fréquentée de Las Condes, que nous retrouvons Florence, un vendredi après-midi. “C’est l’avantage d’être free-lance, on peut adapter notre emploi du temps !” plaisante-t-elle lorsque nous prenons rendez-vous. 

Et pour cause, cette jeune belge de 27 ans s’est lancée en début d’année dans la truculente aventure de l’entrepreneuriat. Avec Travel Coach Chile, elle entend mettre sa passion pour le voyage au service des touristes venus parcourir les terres andines. Son credo ? Imaginer des parcours sur-mesure, adaptés aux envies (et budgets!) de chacun, des plaines australes aux lagunes altiplaniques. “J’ai toujours aimé organiser mes vacances : repérer les vols pas chers, définir un itinéraire précis, trouver le bon hôtel…. Au point que mes proches me demandaient de plus en plus mon aide pour planifier leurs propres voyages.” nous explique-t-elle. Un passe-temps récréatif en somme, qu’elle a su transformer en projet à plein temps. 

Pourtant, rien ne prédestinait cette ancienne consultante en risques financiers à se muer en professionnelle du tourisme. En quête de changement, Florence et son compagnon quittent Bruxelles et s’installent à Santiago en janvier 2016. Pour ces millenials assumés, l’expatriation est alors dans l’air du temps. “On avait vraiment envie de partir. Tout le monde le faisait, ou du moins tout le monde avait envie de le faire. On s’est juste dit “Tentons l’expérience !” se souvient-elle. Un choix concerté et réfléchi, auquel l’employeur de Florence va apporter un soutien salutaire. “Quand je leur ai dit que j’allais démissionner et chercher à Santiago un poste similaire, dans leur filiale chilienne, ils se sont montrés très coopératifs et m’ont aidé dans mes recherches.” Résultat ? Travail, logement, compte en banque : le couple est rapidement plongé dans sa nouvelle vie d’expatrié, loin des habituelles galères souvent décriées. Une nouvelle routine que Florence va toutefois chercher à faire évoluer.

Je voulais faire un métier qui me ressemble, qui ait du sens pour moi.” nous confie-t-elle. “On ne fait pas partie d’une génération où l’on fera toute notre vie le même boulot, dans la même boîte. Je me suis rendu compte que j’aimais vraiment aider les autres, me mettre à leur service. Mais aujourd’hui, des coachs, il y en a partout. Mon élément différenciant ? Mettre la relation humaine au cœur de la préparation du voyage”. Un an de préparation plus tard, Florence prend un congé sabbatique de 3 mois pour mettre son projet à l’épreuve. Et ça marche. “Dès le lendemain de la création de mon site, un premier client m’a contacté ! Les autres ont suivi naturellement.” se réjouit cette globe-trotteuse avisée. Il n’en fallait pas plus pour la convaincre. Florence quitte alors définitivement l’univers du consulting pour se consacrer à sa petite entreprise, bien loin de connaître la crise. Prochaine étape ? Elargir l'offre de Travel Coach à d'autres pays d'Amérique Latine, comme la Colombie ou l'Argentine. "L'idée, c'est vraiment d'oser." conclut-elle. Difficile de ne pas l'approuver.


Pour plus d’informations :
travelcoachchile.com

 

logofbsantiago

Lepetitjournal Santiago

L'édition de Santiago de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet