Jeudi 15 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PRATIQUE - Enseigner le français vous y pensez?

Par Lepetitjournal Santiago | Publié le 03/10/2011 à 00:00 | Mis à jour le 19/05/2018 à 01:49
Capture d’écran 2018-05-18 à 19.42.22

Enseigner le français est l'un des premiers métiers qui vient à l'esprit  lorsque l'on part à l'étranger. Mais il ne suffit pas de maîtriser la langue pour expliquer la différence entre "le" et "lui", "en " et "au", "il " et "on"... Parce que la pédagogie n'est pas innée et la grammaire ardue, le CNED, l'Alliance française de Paris et les universités françaises proposent des formations qui font la différence. Suivons l'exemple d'Aude Castel, diplômée d'un master de Français Langue Etrangère (FLE) aujourd'hui en poste en primaire au lycée français de Santiago, où elle met à niveau les nouveaux arrivants non francophones

Aude Castel renforce le français en primaire au lycée St Exupéry (photo P.C)

Aude Castel  s'installe au Guatemala en 2003 avec son mari, enseignant expatrié de mathématiques. Seulement, trouver du travail dans son domaine de compétences ? master de droit du travail international - est difficile. La jeune femme, pas encore maman, commence alors à donner des cours à l'Alliance française, généralement en dehors des heures de bureau. S'aidant de la manière dont elle avait elle même abordé l'apprentissage des langues étrangères, l'espagnol notamment, elle commence à prendre goût à l'enseignement. Par chance, un partenariat s'ouvre alors entre l'Alliance française de Guatemala city et l'université de Rouen qui propose une formation de FLE (Français Langue Etrangère) à distance. Elle s'y engouffre. Le Français Langue étrangère est une branche universitaire présente dans une centaine de facs de lettres françaises qui  préparent aux  licences, masters etc... Au Chili, il n'existe hélas pas de partenariat Institut Français/Université, mais il est possible de recevoir les cours du CNED (Centre National d'Enseignement à distance) et de passer les examens à l'Institut.

Aujourd'hui, 4 ans après avoir obtenu son master de FLE, Aude Castel a eu la chance de trouver un poste intéressant et compatible avec les horaires de ses propres enfants, au Lycée français de Santiago. L'enseignante est passée sans difficulté des adultes aux petits du primaire. Elle suit pendant plusieurs semaines les élèves peu à l'aise avec le français, souvent parce que bien qu'ayant la nationalité, ils ne pratiquent pas la langue chez eux, et ont intégré l'établissement passé la maternelle. Avec ces cours parallèles, ils peuvent petit à petit s'intégrer à la classe normalement. En plus de lui avoir permis de décrocher ce poste, elle reconnaît que les cours de FLE ont apporté une plus-value à sa manière d'enseigner. Les leçons de didactique, de phonétique et de pédagogie obligent à "réfléchir en permanence à la façon dont on enseigne", dit-elle. Intéressés ? Un conseil : motivation et expérience ! Il n'est jamais facile d'étudier à distance. Ensuite, l'expérience professionnelle est un sérieux atout lors des examens où il faut souvent donner des exemples concrets. Il existe d'ailleurs une trentaine de masters professionnels. L'accès y varie selon les universités mais en général, le postulant peut faire une demande de validation des acquis de l'expérience (VAE).

Des formations pratiquesPar ailleurs, l'Alliance française de Paris propose des formations professionnalisantes payantes, reconnues pour enseigner le FLEsurtout dans les Alliances françaises du monde. Ces cours sont plus pratiques que ceux de l'université. Il existe plusieurs programmes pouvant convenir aussi bien aux enseignants en exercice qu'aux personnes à la recherche d'une formation initiale. Le DAEFLE (Diplôme d'Aptitude à l'Enseignement du Français Langue Etrangère) est par exemple une formation qui s'effectue à distance sur 10 mois maximum. Il est orienté vers la "pratique de classe" : les cours alternent entre des lectures théoriques, des activités sur des documents et des exercices d'application. Le CESOP-FLE (Certificat de Stage d'Observation et de Pratique en Français Langue Etrangère) est une formation de 4 semaines se déroulant à Paris pour permettre d'acquérir des méthodes et des outils pédagogiques. L'Alliance française propose également des stages pédagogiques à la carte pour les enseignants cherchant à consolider leur "pratique de classe" : le programme est élaboré en fonction des besoins que ressent l'enseignant.

Pauline Chambost (www.lepetitjournal.com Santiago) lundi 3 octobre 2011
www.ciep.fr/carnetadFLE/formation/master_pro.php

www.icf.cl/ensenar-frances/

logofbsantiago

Lepetitjournal Santiago

L'édition de Santiago de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet