Dimanche 23 septembre 2018
Santiago
Santiago
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LITTERATURE - Danièle Ball lance deux livres sur le bullying et l'imaginaire des enfants

Par Lepetitjournal Santiago | Publié le 31/03/2016 à 13:40 | Mis à jour le 31/03/2016 à 18:39

 

Installée au Chili depuis 2002, la prolifique écrivaine française, Danièle Ball, vient de publier deux nouveaux livres pour enfants : Joroporo, paru chez Edebé, et El viaje de Kai, aux éditions SM Chile. Lepetitjournal s'est entretenu avec cette passionnée de botanique pour qui la littérature jeunesse permet de donner aux enfants les outils pour comprendre des thématiques de société complexes.

Lepetitjournal.com/Santiago : Joroporo est un conte sur le thème de l'ami imaginaire des enfants. Quel message voulez-vous faire passer à travers cet ouvrage ?
Danièle Ball : Joroporo est un lutin avec lequel le petit Mateo s'imagine danser et chanter. Tout comme Mateo, 80% des enfants ont un ami imaginaire jusqu'à l'âge de 8 ans et cela ne doit pas être vu comme un problème. Je trouve que dans un monde où l'imaginaire des enfants n'est plus suffisamment sollicité, notamment à cause du prêt-à-consommer des jeux vidéo et de la télévision, l'ami imaginaire permet à l'enfant de développer sa créativité et son imagination.

El viaje de Kai, quant à lui, s'attaque au bullying?
El viaje de Kai raconte l'histoire d'un dragon qui célèbre ses cent ans. Pour l'occasion, il organise une grande fête au cours de laquelle il doit cracher du feu pour allumer la bougie de son gâteau. Mais contrairement aux autres dragons, il échoue ce bizutage en rejetant de la glace. Ce conte sur le bullying, qui affecte autant les enfants que les adultes, est une incitation au dialogue et à la réconciliation. Il valorise le grand apport que la différence peut être pour notre société.

Pourquoi écrire des livres pour enfants ?
La plupart de mes livres ont pour objectif d'expliquer aux enfants, de manière simple et imagée, des thématiques de société complexes. J'ai notamment écrit sur la maladie d'Alzheimer, l'adoption ou encore sur la vieillesse. Mon but est aussi d'éveiller le goût des enfants pour la lecture car celle-ci naît pendant l'enfance. En suscitant la tolérance, l'ouverture d'esprit et la créativité, je pense que la lecture permet de former, à partir de l'enfance, de futurs adultes plus responsables et plus tolérants.

Vous aviez un poste à responsabilité dans une grande compagnie d'assurances à Paris et vous écrivez maintenant des contes pour enfants au Chili, où vous vivez depuis 14 ans. Comment en êtes-vous arrivé là ?
Tout a commencé quand j'ai décidé de laisser mon poste pour m'occuper de mes deux filles et de déménager dans le Tarn. Polyglotte, j'ai alors commencé à traduire des livres pour enfants en français et je me suis découvert une passion pour la littérature jeunesse. Mon autre passion est la nature et les arbres. Je suis arrivée au Chili en 2002 pour voyager et étudier les forêts millénaires d'Araucarias et je ne suis plus jamais repartie. Je concilie aujourd'hui mes deux passions : je donne régulièrement des conférences de botanique et j'écris des livres pour enfants.

Qu'est-ce qui vous séduit autant dans ce pays, au point de ne plus vouloir retourner en France ?
Le Chili est une source inépuisable d'inspirations pour mes écrits, tant au niveau des paysages que des cultures ancestrales. Tous les jours je me sens comme une touriste, je suis fascinée par ce pays. Mais pour être franche, le climat, beaucoup plus agréable qu'en France, a aussi été une grande motivation pour rester au Chili.

Propos recueillis par Alexandre Hamon (lepetitjournal.com/santiago) - Jeudi 31 mars 2016

Joroporo et El viaje de Kai sont vendus dans toutes les grandes librairies chiliennes et également sur internet. 

Plus d'informations sur la page Facebook de Danièle Ball

logofbsantiago

Lepetitjournal Santiago

L'édition de Santiago de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet