Samedi 27 novembre 2021
TEST: 2285

HUMOUR- "L'exception française", laissez nous rire !

Par Lepetitjournal Santiago | Publié le 26/05/2008 à 02:00 | Mis à jour le 09/01/2018 à 12:15

"Dans un monde global, l'exception française est le dernier magasin des spécialités", ainsi commence l'un des chapitres de L'inventaire curieux des choses de la France* (Plon), du désopilant et débonnaire Alain Schifres. Extrait

"Dans un monde global, l'exception française est le dernier magasin des spécialités. Elle tient du vrai Chic Parisien et du bazar de la Plage. On y trouve le frais et le périmé. Des objets solennels comme des bronzes antiques et des petits sujets dérisoires comme des canards en caoutchouc. Des raretés, des rossignols, des affaires à saisir et des choses à la mode. Les fromages au lait cru. La chanson à texte. Le système de santé. L'esprit des Lumières. Les énarques. Le tabou de l'argent. La passion de l'égalité. Le goût des privilèges. Le petit déjeuner notoirement insuffisant. Le plaisir de la conversation. La chasse avant l'ouverture. Le droit d'auteur. Les animaux de compagnie. Le savoir-vivre. L'impolitesse. La bonne humeur. La mauvaise humeur . "Où puis-je trouver une exception française à cette heure ? - mais je suis une exception française, répond le taxi furibard. D'ailleurs, je rentre sur Courbevoie". Les grandes grèves. Les grands travaux du Président. Le Salon de l'agriculture. Les paysans. Les paysans. Les paysans. Les paysans. L'économie mixte. Les écoles maternelles. Les femmes qui travaillent et qui ont des enfants. L'inégalité entre les sexes. Les bons rapports entre les sexes. Le respect de la vie privée. Les sauces au vin. Les sauces en général. Les plats les plus fins et les toilettes les plus immondes. Les 35 heures . Le poids des cartables. Les élèves surmenés. Le don d'organes. Le don de sperme. Le don d'ovocytes. Le don de leçon au monde entier. La méfiance envers les philantropes. Le goût de la littérature. Le goût de la politique. L'ignorance de l'économi.e L'imagerie du cerveau. Le parc de centrales nucméaires. La laïcité. Les droits de l'homme. Les sens giratoires. La condutie en état d'ivresse. La faiblesse de la justice. Le désarroi ds justiciables. Le tissu des PME. Les cadres. Les plumassiers. Les fonctionnaires. Le secteur public. Le secteur semi-public. La haute joaillerie. La haute couture. La haute cuisine. La haute fonction publique. Les hautes commissions. Les hauts conseils. Les hautes autorités. De Gaulle. Les parfumeurs. Le théâtre subventionné. Les petits pots pour bébés. L'aide aux entreprises. Les intellectuels. Le silence des intellectuels. Le retour des intellectuels. Le french paradox. "Ah, ah nous mangeons de la graisse de canard mais nous sommes toujours vivants !" La french theory. Le french touch. Le french doctor. Le french cancan.( ) Le goût de la philosophie. La passion pour l'histoire. Le dédain pour la géographie. L'apéritif. Le digestif. Les diplômes. Les statuts. Les difficultés avec l'anglais. Les châteaux. Les cosmétiques. Le persiflage. Les Corses. Le patriotisme économique. Le modèle républicain. L'intégration. L'instruction. Les feuilletons de l'été. Les débuts de polémiques. L'abus des psychotropes. La crise de foie. L ?accouchement sous X . Les maisons de la culture. Le bricolage. Les magazines spécialisés. L'inflation des lois. Le retard des décrêts. La faiblesse des syndicats. La francophonie. La sieste. Le mouvement associatif. La question de l'orthographe? ". Lundi prochain, un autre extrait.
(www.lepetitjournal.com Santiago) lundi 26 mai 2008

Lire également dans notre édition internationale

Extrait page 182 à 184.
*Où l'acheter à Santiago? {mxc}


logofbsantiago

Lepetitjournal Santiago

L'édition de Santiago de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Santiago

WEBINAR

WEBINAR : Comment réussir dans l’entrepreneuriat social ?

De plus en plus d’entrepreneurs aspirent à créer une activité qui répond à des besoins sociaux ou environnementaux, tout en étant économiquement viable. C’est ce qu’on appelle « l’entrepreneuriat…

Sur le même sujet