Dimanche 15 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LEONARDO FARKAS - Le philanthrope chilien

Par Lepetitjournal Santiago | Publié le 21/02/2016 à 09:00 | Mis à jour le 10/10/2018 à 14:12
leonardo farkas

Le magnat, qui a fait fortune dans l'industrie minière, est l'une des personnalités préférées des Chiliens. Il a forgé sa notoriété à coups de millions de pesos versés à des fins caritatives ou à des personnes dans le besoin. Lepetitjournal.com dresse le portrait de ce philanthrope aux boucles blondes.

!Lo hizo otra vez! (il l'a encore fait !). Au Chili, cette expression est devenue récurrente pour qualifier chaque nouvelle donation de Leonardo Farkas. Mardi dernier, le patron minier a annoncé, sur son compte Twitter, qu'il verserait 2 millions de pesos à la gymnaste chilienne, Makarena Pinto, afin que son entraîneur puisse l'accompagner à une compétition préolympique au Canada. Cette marque d'amabilité est la dernière d'une longue liste de dons millionnaires qui ont façonné la réputation de Leonardo Farkas.

Une histoire digne du rêve américain

L'histoire de cet homme d'affaires, inconnu du public avant ses 40 ans, est digne d'un rêve américain. Issu d'une famille de classe supérieure, Farkas est diplômé en sciences économiques mais débute sa carrière professionnelle comme pianiste dans les bars d'hôtels de Miami et Las Vegas. Bien intégré dans le showbiz nord- américain, il se marie à 27 ans avec Tina Friedman, riche héritière de la chaîne d'hôtels Concord. Il abandonne alors la musique et se lance dans l'immobilier où il fait affaire avec Donald Trump. En 1995, il réinvestit et remet à flot les mines de fer de son père dans le nord du Chili. Ses exportations, principalement vers la Chine, atteignent près de 10 millions de tonnes annuelles dans les années 2000.

Une générosité sans limites

Si Farkas commence à faire parler de lui pour la célébration excentrique de son 40e anniversaire dans un hôtel de Santiago, il a assis sa popularité grâce à ses dons record en faveur des enfants handicapés du Téléthon. En 2008, il offre 450.000 dollars et pas moins de 2 millions l'année suivante, devenant ainsi la personne ayant fait le plus gros don de l'histoire de la fondation.

Sa générosité ne s'arrête pas au Téléthon. En 2010, il vient en aide aux victimes du séisme du 27 février en leur donnant 200 millions de pesos en vivres et produits de première nécessité. La même année, il remet 5 millions de pesos aux familles des 33 mineurs bloqués pendant 70 jours dans le gisement San José. Il offre également 80 millions de pesos au gymnaste le plus célèbre du Chili, Tomás González, pour soutenir sa carrière sportive.

Candidat à la présidence du Chili ?

Sa popularité est telle que 204.000 personnes se sont réunies sur Facebook pour demander sa candidature aux élections présidentielles de 2009. L'espoir de nombreux Chiliens avait cependant été déchu par le même Farkas dans une vidéo Youtube où il déclare qu'il ne se porterait pas candidat à la présidence.

En avril 2015, le magnat se retire du monde des affaires pour se consacrer « aux plus pauvres du pays ». Cette annonce a relancé les rumeurs de ses intentions de se présenter aux élections présidentielles de 2017. Des rumeurs que l'intéressé a immédiatement démenties au risque de décevoir de nombreux Chiliens. Selon un récent sondage cité par Chilevisión, Farkas arrive en troisième position du classement des personnes que les Chiliens aimeraient voir président de la République. Affaire à suivre?

Alexandre Hamon (lepetitjournal.com/santiago) - Lundi 22 février 2016

 

logofbsantiago

Lepetitjournal Santiago

L'édition de Santiago de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet