Des incendies ravagent une centaine de moais de l’île de Pâques

Par Damien Bouhours | Publié le 07/10/2022 à 18:03 | Mis à jour le 07/10/2022 à 18:31
Des incendies ravagent une centaine de moais de l’île de Pâques

Deux incendies se sont déclarés sur l’Île de Pâques ce mardi, à 3500 kilomètres des côtes chiliennes, ravageant une centaines de moais, les statues emblématiques du parc national de Rapa Nui.

 

Une centaine de moais ravagés par les flammes

Plus de 100 statues de l’île de Pâques ont été ravagées par deux incendies survenus mardi matin dans la zone du volcan Rano Raraku dans le parc national de Rapa Nui. « Les dégâts causés par l’incendie ne peuvent pas être réparés. La fissuration d’une pierre originale et emblématique ne peut être récupérée, peu importe combien de millions d’euros ou de dollars y sont investis. », a expliqué le maire de Rapa Nui, Pedro Edmunds Paoa. Il a ajouté que les incendies ne pouvaient être que d’origine criminelle.

 

Le tourisme principale source de revenus de l'île de Pâques

L’ile de Pâques accueille 1000 de ces mégalithes de plusieurs mètres de haut, aux têtes surdimensionnées et sculptées par le peuple polynésien de Rapa Nui entre le XIIIe et le XVIe siècles. Cet héritage culturel est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco et géré par la communauté indigène Ma'u Henua de Rapa Nui. Les autorités ont précisé que les visites étaient interdites jusqu’à aujourd’hui. Le parc national de Rapa Nui venait de réouvrir en août après deux années de fermeture pendant la pandémie. Le tourisme est la principale manne économique de l’île volcanique qui compte seulement 8000 habitants.

damien bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Santiago !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale