AIDE HUMANITAIRE- 150 000 dollars pour la Palestine

Par Lepetitjournal Santiago | Publié le 22/07/2014 à 04:00 | Mis à jour le 28/07/2014 à 06:33

Au Chili vit la plus grosse communauté palestinienne du monde , en dehors du Moyen Orient. La manifestation de  soutien au peuple palestinien qui s'est déroulée dans le calme samedi 12 juillet à Santiago a été suivie de l'annonce d'une aide gouvernementale

Alors que samedi  12 juillet, une manifestation avait lieu à Santiago en soutien au peuple palestinien, le gouvernement chilien vient d'exprimer un appel au cessez le feu des israëliens dans la bande Gaza et annonce une aide financière de 150000 US$ pour les réfugiés palestiniens.
"Le Chili, membre non permanent du Conseil de Sécurité (de l'ONU) pour la période 2014-2015 a exprimé sa condamnation et son regret pour les actes de violence qui ont coûté la vie à des civils en Palestine comme en Israël, a signalé la chancellerie dans un communiqué, qui ajoute: il a manifesté en particulier son inquiétude quant à la situation humanitaire à laquelle doit faire face la population palestinienne dans la bande de Gaza, conséquence des incursions militaires d'Israël".
Le Chili a promis à l'Agence des Nations Unis pour les Réfugiés Palestiniens (UNRWA)?, l'aide de 150 000 US$ tandis que le gouvernement a également appuyé l'envoi de médicaments par l'intermédiaire de la section chilienne de l'ONG,  UNADIKUM.

La grande communauté palestinienne du Chili  (environ un demi million de personnes) est en majorité chrétienne orthodoxe, arrivée entre 1900 et 1930  et après 1948 au moment du conflit Israëlo-arabe.

S.R (www.lepetitjournal.com/santiago) mardi 22 juillet 2014

logofbsantiago

Lepetitjournal Santiago

L'édition de Santiago de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Santiago !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale