Jeudi 15 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

NATURE - Le désert rose, un phénomène rare

Par Vincent Villemer | Publié le 06/09/2017 à 15:00 | Mis à jour le 19/05/2018 à 00:57
désert-rose-chili

Au Chili, une explosion de fleurs s’est produite dans le désert d’Atacama, considéré comme étant le plus aride du monde. Un phénomène cyclique qui s’est distingué par une intensité toute particulière cette année.

Un désert atypique

Le désert d’Atacama, situé au nord du pays, est connu pour être le désert le plus aride du monde. Le climat y est tellement sec que l’on ne relève que 0,8 millimètres de pluie à l’année, ce qui en fait l’un des lieux les plus inhospitaliers de la planète et l’un des moins propices à la vie. Une zone aux allures de paysage extraterrestre, qui pourrait être un excellent décor de cinéma pour le prochain Star Wars, à tel point que la Nasa a réellement choisi ce lieu si particulier pour tester ses rovers avant de les envoyer sur Mars.

Témoin d’un phénomène naturel exceptionnel

C’est pourtant dans ce vaste écrin minéral où la sécheresse et les roches font leur loi que se produit l’un des phénomènes naturels les plus beaux de la planète. Tous les quatre ans, le désert d’Atacama est témoin d’une véritable explosion de fleurs. Comme par magie, un nombre infini de fleurs apparaît soudainement, et couvre pendant un certain temps tout le désert d’une couleur fluorescente, avant de s’évanouir et rendre à la roche le royaume qui lui appartient. Le tout qui se produit machinalement, à la même cadence, formant une unité impressionnante, comme s’il s’agissait d’une « armée de fleurs ». Et cette éphémère floraison offre un spectacle d’une beauté rare, transformant Atacama en paysage psychédélique avec une couleur rose vif, voire violet, qui envahit le sol chilien.

Certaines zones sont parfois le théâtre d'un splendide cocktail de fleurs de toutes les couleurs, comme cette dune il y a quelques années.

L’origine du phénomène

L’explosion de fleurs n’est pas un phénomène inconnu, il est en réalité lié à l’événement climatique baptisé « El Niño ». De manière cyclique, tous les quatre ans, il provoque un réchauffement des courants marins très froids du littoral chilien, ce qui se répercute dans les terres avec une hausse des précipitations. Ces pluies viennent donc irriguer le désert et provoquent l’éclosion de millions de bulbes cachés sous la surface rocheuse.

Ainsi, la reproduction des fleurs se déclenche, elles grandissent, avant de disparaître en attendant un nouveau cycle. Même les habitants de la région d’Atacama, pourtant habitués au phénomène El Niño, sont à nouveau subjugués et émerveillés par l’immense beauté du désert fleuri. Car selon certains observateurs, au vu de l’incroyable intensité du phénomène, il est probable qu’un record de fleurs ait été battu cette année. Ces fleurs sont uniques au monde, même si elles comportent plus de 200 variétés différentes, la majorité d’entre elles sont endémiques, c’est-à-dire qu’elles n’existent que dans cet endroit sur Terre.

Outre l’aspect esthétique, le phénomène du désert fleuri est également bénéfique pour l’environnement car il apporte une biodiversité redynamisant un lieu où la vie n’est pas propice, marqué par le retour massif d’insectes, d’oiseaux et d’animaux. Avec les fleurs d’El Niño, c’est une vie tout entière qui reprend son souffle dans le désert d’Atacama.

 

vincent villemer

Vincent Villemer

Journaliste sportif radio/web. Passionné par le ballon rond, la culture urbaine et sa musique.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet