Jeudi 20 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

IDEE BALADE – La réserve de Las Chinchillas fête ses 30 ans

Par Lepetitjournal Santiago | Publié le 07/02/2014 à 03:00 | Mis à jour le 17/03/2015 à 18:48

La réserve naturelle Las Chinchillas a fêté l'an dernier ses 30 ans. L'occasion de revenir sur ce parc qui offre à ses visiteurs un espace sauvage et protégé unique au Chili

Les Chinchillas sauvages sont des rongeurs originaires de la Cordillère des Andes, longtemps chassés pour leur fourrure et aujourd'hui en danger critique d'extinction. La réserve nationale Las Chinchillas située dans la province du Choapa, au nord de Santiago, leur est consacrée et constitue l'un des derniers endroits au monde où les rongeurs peuvent vivre librement et dans leur habitat naturel. Riche de ses 4.220 hectares de cactus et de rochers, l'endroit se révèle particulièrement adapté pour accueillir les chinchillas, dont le nombre est évalué à 5.500. Plusieurs installations sont prévues pour faciliter l'observation de ces animaux. Un noctarium, par un habile jeu de miroirs et de lumières, simule les conditions de la nuit et permet aux visiteurs d'observer à loisir les chinchillas - ils vivent surtout la nuit - sans bouleverser leur environnement. Mais le rôle de la réserve dépasse le seul cadre de la protection de ce rongeur. Pour Eduardo Rodriguez, directeur régional de la Corporation Nationale des Forêts (Conaf), pas moins de dix espèces vulnérables sont protégées au sein de la réserve, dont le yaca, le guiña, le chat colo colo et le puma. On peut également y observer des rapaces et différentes espèces d'oiseaux rares, dont  le zorzal et le loica. Notons que le parc est soutenu par la WWF.

30 années de sensibilisation auprès des visiteurs

La réserve, fondée en 1983, a fêté l'an dernier ses trente ans. Elle s'est dotée, pour l'occasion, de nouvelles infrastructures avec le soutien du Service National de Tourisme. Des infographies et des signalétiques informent et sensibilisent le visiteur sur les conditions de vie des animaux qu'il peut avoir la chance d'observer. Des aires de pique-nique sont également installées, ainsi que des miradors qui permettent d'apprécier la beauté naturelle de la réserve. De quoi combler les visiteurs, qu'ils soient petits ou grands !

Clément Ourgaud (www.lepetitjournal.com/santiago) vendredi 7 février 2014

Le parc est proche de la ville d'Illapel, dans la province de Choapa (région de Coquimbo) 4 heures environ de Santiago

Horaires

Basse saison (d'Avril à Novembre) :
Entrée : de mercredi à dimanche, de 9h00 à 16h30
Fermeture : à 17h30

Haute saison (de Décembre à Mars) :
Entrée : de lundi à dimanche, de 9h à 16h30
Fermeture : à 17h30
(Excepté le 25 décembre et le 1er janvier)

Tarifs
2.500 pesos pour les adultes, et 1.000 pesos pour les enfants

Plus d'informations sur le site du Conaf

logofbsantiago

Lepetitjournal Santiago

L'édition de Santiago de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

DÉCOUVERTE

Découverte de la plus vieille empreinte humaine au Chili

Il s'agit de la plus vieille empreinte humaine du continent américain. Depuis 2011, les scientifiques cherchent à dater une trace de pas découverte au Chili, à plus de 800 km au sud de Santiago ...

Vivre à Santiago

TOP 10

10 phrases qui agacent les expatriés en vacances en France

Votre esprit est déjà aux vacances en France : la tournée des amis, les apéros qui s’éternisent, les barbecues au vert…Aucun nuage à l’horizon, si ce n’est LA réflexion qui dérange. Florilège.   

Expat Mag

Singapour Appercu

J. Bonet et Y. Le Goff - Stop à l’exploitation sexuelle des mineurs

Si l’exploitation sexuelle des mineurs existe depuis des siècles, différents facteurs sont à l’origine de son aggravation et de sa sophistication à l’heure actuelle.

Sur le même sujet