Vendredi 25 juin 2021
Santiago
Santiago

ESCAPADE- L’Elqui, une promenade dans la vallée du soleil

Par Lepetitjournal Santiago | Publié le 06/11/2009 à 01:00 | Mis à jour le 13/08/2013 à 02:15

Un tapis de verdure chilien bordé par les flancs arides de la vallée, le tout sous un soleil de plomb : nous voilà au pays du pisco !
A quelques dizaines de kilomètres de La Serena, dans le Norte Chico, balade dans la vallée de l'Elqui. De villages en hameaux, suivons la route qui s'enfonce vers l'Argentine

Le point de départ de la promenade sera Vicuña, le plus important village de la vallée. Après les 6h de bus depuis Santiago jusqu'à La Serena, la petite heure nécessaire pour y arriver paraît négligeable. Le village a le charme d'un bourg où toute une vallée vient se ravitailler autour de sa plaza de armas. Première halte : l'observatoire de Mamalluca, où l'on peut scruter, de nuit bien sûr, le ciel de la vallée, renommé pour sa pureté, grâce à un télescope qui agrandit les étoiles de 140 fois. Un guide se charge des explications, même des plus basiques. Deuxième halte, sur un autre registre : le petit musée de la prix Nobel de littérature 1945, Gabriela Mistral, née à Vicuña, et institutrice à l'école primaire de Montegrande, un peu plus loin dans la vallée. Dans la maison de la célèbre poétesse, on peut visiter sa petite chambre au sol de terre battue, aux meubles d'époque, avec ses livres disposés sur l'étagère, et le reste de la maison contenant des panneaux pédagogiques retraçant toute sa vie. Pour dormir, choisissez la maison d'hôtes de Dona Ana, pleine de charme. La maîtresse des lieux est ravie de préparer un délicieux petit déjeuner pour les clients de « La Elquina », qui possède un jardin aux arbres garnis de fruits, où l'on peut aussi camper.

Une petite marche tranquille
Après une nuit dans ce mignon verger, continuons à nous « interner » (en bon fragnol) dans la vallée. Prochaine halte : Paihuano, à une demi-heure de Vicuña, hameau qui nous a séduits par sa tranquillité. Les habitants, qui semblent vivre à un rythme plus lent ici, sont très surpris de notre obstination à marcher jusqu'à la Quebrada de Paihuano, sur un chemin bordé par des figuiers de Barbarie, des néfliers et des orangers. Attention au soleil pendant cette promenade de 3h. Ce n'est pas pour rien qu'ici sont élaborés les meilleurs piscos du pays : un chapeau et de la crème solaire vous seront indispensables pour ne pas devenir rouge écrevisse en admirant les vignes à perte de vue, grimpant à l'assaut des flancs de la large vallée.

Pisco Elqui : le c?ur de la vallée
Le petit village de Pisco Elqui, qui s'appelait La Unión, a été rebaptisé il y a quelques années. Et oui, le marketing va même se nicher dans cette vallée réputée mystique. C'est effectivement dans ce hameau qu'on sent le plus intensément cette atmosphère New Age. Tous les habitants vous demanderont si vous avez déjà aperçu un ovni, et ajouteront que ce sera peut-être le cas pendant votre séjour. D'ailleurs, après plusieurs heures de route déserte sous un soleil ardant, voilà que nous sommes frappés de poésie. On se surprend à murmurer les vers de Rimbaud « C'est un trou de verdure où chante une rivière » tant le plaisir est grand d'arriver à l'ombre des arbres du village et de déguster un pisco. Si c'est un « Tres Erres », vous pouvez même en visiter la cave, y observer la machinerie antique de la distillerie, les vieux rouages qui broient le raisin, et bien sûr, passer ensuite au stand dégustation. Pour se reposer dans la fraîcheur des saules pleureurs au bord de l'eau, choisissez le camping Solar Barbosa, près de la rivière, agréable pour une soirée autour d'un feu de bois. Depuis le camping, si la promenade de la veille ne vous a pas suffi, grimpez au sommet de la crête : 3 heures de montée ardue mais des efforts amplement récompensés par la vue sur les montagnes enneigées une fois en haut. Après ces trois jours au calme, on se demande si on a vraiment envie de revenir à l'activité de Santiago !
Mathilde Nicolaï (lepetitjournal.com Santiago) vendredi 6 novembre 2009

Bus pour La Serena depuis la station centrale de bus de Santiago (métro Estación central) : à partir de $ 5.000 aller
La Serena ? Vicuña : $1.500
Residencial La Esquina, O'higgins 65, Vicuña : chambre par pers $ 6.000, camping $3.000
Camping Solar Barbosa, Pisco Elqui, $3.000

{smoothgallery folder=images/stories/2009/11/santiago/diapoelqui/}

{mxc}

logofbsantiago

Lepetitjournal Santiago

L'édition de Santiago de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet