BERTRAND DUCHAUFOUR - Portrait d'un parfumeur

Par Lepetitjournal Perth | Publié le 09/12/2013 à 21:05 | Mis à jour le 16/12/2013 à 02:58

Grace à la Chambre de Commerce Franco-Australienne à Perth (FACCI) et à Christine Caseris, sa Présidente, lepetitjournal.com a pu rencontrer le parfumeur Bertrand Duchaufour, dont le métier, « créateur indépendant en parfumerie », fait rêver. A travers cet entretien, Bertrand nous a dressé un portrait du monde des parfums aujourd'hui et nous a éclairé sur son parcours, qui l'amène aujourd'hui à Perth et à être l'un des rares créateurs indépendants dans le monde.


Petit rappel des faits
La France garde son image de créateur de parfums et continue d'être fournisseur de matières premières naturelles, mais aujourd'hui les 4 plus grosses entreprises de parfums sont suisses (pour 2 d'entre elles), allemande et américaine (elles se partagent 60% du marché mondial de la parfumerie), la première entreprise française ne représentant que 6-7% du marché. Ces entreprises sont avant tout des sociétés de chimie qui ont racheté des entreprises qui faisaient des matières premières naturelles.

La ville de Grasse, célèbre pour ses parfums (pour la petite histoire Grasse était au départ célèbre pour ses tanneries et c'est pour couvrir l'odeur du cuir que les parfums se développèrent dans la région) représenta jusqu'à 80% des parfums vendus dans le monde. Aujourd'hui, la ville a perdu de sa superbe et son statut de ville des parfums est révolu, seules des entreprises locales comme Fragonard arrivent encore à tirer leur épingle du jeu.

A la fin du 19e siècle, la parfumerie voit l'arrivée des produits de synthèse. Ces derniers vont permettre un véritable essor de cette industrie en multipliant les fragrances, car jusque-là les parfums avaient pour ainsi tous plus ou moins la même "odeur", hormis les Colognes. Les premières grandes marques de parfums naissent à cette époque. Par exemple, Guerlain, marque familiale qui est née au milieu du XIX° siècle et qui a réellement pris son essor avec la chimie fine à la fin du même siècle.

Le parfum est devenu un mélange de matières premières et de chimie. La législation est de plus en plus draconienne quant à l'utilisation des produits entrant dans la composition des parfums, dont certains sont considérés comme dangereux pour la santé, et cette législation touche de plein fouet les fournisseurs de matières premières.

Comment devient-on parfumeur - globe-trotteur
Le métier de parfumeur est avant tout un métier de mémoire et de passions, pour faire de la parfumerie il faut être un artiste.

Bertrand découvre les parfums vers 16-17 ans à travers le 19 de Chanel, une découverte qui va changer sa vie et le conduire à travailler dans de grandes entreprises, avant de devenir l'un des premiers créateurs indépendants. Bertrand est associé aux grands noms actuels de la parfumerie comme l'Artisan Parfumeur (une marque qui a su se développer dans les parfums de niche).

Aujourd'hui, son statut de free-lance lui permet de travailler sur des produits de "niche" et d'imposer ses conditions pour avoir les moyens de développer de "beaux" produits, en choisissant les produits qui rentreront dans la fabrication de son parfum sans les contraintes de rentabilité imposées dans les grandes entreprises.  Les produits développés pour ses clients (qu'il s'agisse de professionnels ou de clients prives) peuvent être liés à un voyage, une couleur, un paysage, mais aussi une correspondance avec un morceau de musique, ou à partir d'une matière première. Aujourd'hui, ils sont une dizaine à travers le monde à faire ce métier de parfumeur indépendant, à contre-courant de la parfumerie dans les grandes entreprises qui devient de moins en moins un métier d'artiste?parfumeur mais de plus en plus un métier d'ambitieux aux dents longues, qui n'ont pas les compétences en parfumerie mais savent vendre un produit marketing. Le métier de parfumeur indépendant permet de revenir aux sources du métier : les matières premières, la création d'une fragrance non pas en fonction des revenus qu'elle doit générer mais en temps qu'?uvre d'art olfactive.

Pour rêver un peu, voici quelques chefs d'?uvre de la parfumerie selon Bertrand, quelques notes de parfum pour rêver un peu.
-    Mitsouko de Guerlain
-    Femme de Rochas
-    Dior Homme
-    Lolita de Lolita Lempicka.

Aline Billet (www.lepetitjournal.com/Perth) mardi 10 décembre 2013

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Perth !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale