Mercredi 19 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CULTURE - Interview de Caroline Bouquet

Par Lepetitjournal Perth | Publié le 04/07/2017 à 18:00 | Mis à jour le 05/07/2017 à 01:25


Caroline Bouquet a vécu dans de nombreux pays. Elle a posé ses valises en Australie depuis plusieurs années. Actuellement installée à Sydney, elle vient de sortir son dernier ouvrage, "Australian Elements". lepetitjournal.com est allé à sa rencontre.

 

lepetitjournal.com: Depuis quand êtes-vous arrivée en Australie et pourquoi?
Caroline Bouquet: Nous sommes arrivés avec mon mari en août 2011 pour un poste à Sydney, pour une durée de 3 ans environ.
Cela fait 6 ans, comme bien souvent, on ne peut jamais anticiper…

L'art n'a pas toujours été votre occupation principale. Pouvez-vous nous dire ce qui vous a mené à vous y consacrer pleinement? Racontez-nous un peu votre histoire?
J'ai fait un doctorat en sciences politiques à la Sorbonne et étudié également le droit et l'histoire, et ai travaillé comme gestionnaire de patrimoine pendant quelques années ;
Et après 4 enfants, nous avons quitté la région parisienne pour la grande aventure de l'expatriation, avec l'Egypte et Hong Kong.
Et même si j'ai essayé de garder un parcours professionnel, je me suis mise à peindre, comme besoin d'expression, de partage d'émotion.
Apres plusieurs années de peinture et quelques expositions, j'ai décidé de faire les Beaux-Arts, dont je suis sortie diplômée en 2011.

Quels sont les sujets d'inspiration pour vous?
D'avoir abandonné mes projets de carrière et mes repères m'a permis de prendre le temps d'observer autour de moi, de dessiner pour créer un lien avec le monde qui m'entoure, mais aussi pour retrouver mon monde intérieur ; sortir de ma zone de confort social, m'a permis de retrouver mon espace personnel ;
Mon inspiration va varier selon les pays ; j'essaie d'être nomade et de garder les yeux ouverts sur le monde, d'être émerveillée, de garder un regard neuf, étonné.

Quelles sont les techniques que vous utilisez principalement. Quelles sont celles que vous préférez?
J'aime le dessin, c'est le moyen le plus certain pour créer le lien entre ce qu'on voit et la feuille, et le plus simple. J'explore et me balade avec des petits carnets Canson, des crayons, mon pinceau préféré (pinceau en petit gris à réserve d'eau), et une petite boite d'aquarelle. Cela permet de garder une trace, de transcrire une expérience.
Après, je travaille en atelier, pour retranscrire ces paysages en gravure (gravures sur métal), des collages, puis en bibliothèque pour faire de la recherche sur l'histoire, les mythes, les cartographies

Vous avez réalisé de nombreuses expositions laquelle vous a le plus marquée et pourquoi?
Ce qui m'intéresse dans l'exposition, c'est ce moment du partage, de pouvoir raconter ce qu'on a vécu au travers de ses peintures. l'exposition que j'ai faite a Bondi Pavillon en novembre dernier pendant "sculpture by the Sea" m'a permis d'exposer tout mon travail sur "Mapping Sydney" , sur les cartes et la distance. Et chaque jour j'ai fait de magnifiques rencontres remplies d'émotion, de gens qui racontent leur parcours, leurs doutes, leur expérience d'un  "ailleurs"

 

Après le succès de "Mapping Sydney" vous venez de sortir un nouveau livre "Australia Eléments". Pouvez-vous nous en dire plus? A quoi devons-nous nous attendre?
J'ai cherché un point de vue pour raconter l'Australie, et ce qui me frappe le plus ici, ce sont les forces sauvages des éléments et l'immensité.
C'est une terre qui n'accepte aucune limite, ou le ciel étoilé semble vouloir vous aspirer. Cette terre magnétique possède une puissance venue du fond des âges. J'ai fait une recherche sur les mythes aborigènes pour créer un lien avec l'Australie d'aujourd'hui.
Puis dans chaque élément, le feu, la terre, le vent, et l'eau, j'ai dessiné les villes d'aujourd'hui.
Cela a donné ce nouveau carnet de voyage.

Quels sont vos projets pour la suite ?
Je pars exposer à l'Alliance française de Melbourne. Ils ont un espace magnifique à St Kilda et me font l'honneur de m'accueillir du 3 août au 7 septembre ; avec un « finissage » et une séance de dédicace le 6 septembre.
Cela me permettra d'exposer mes tableaux sur Melbourne et qui sait de trouver un éditeur pour un  "carnet de Melbourne".

Toutes les infos sur l'évènement ICI

 

Laetitia, www.lepetitjournal.com/perth le 05 juillet 2017 

Vous pouvez commander le livre "Australian Elements" sur https://www.abbeys.com.au/book/australia-elements.do

 

Et pour ne rien rater, inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du journal et suivez-nous sur Facebook et Twitter!

VOUS AVEZ AIME CET ARTICLE? PARTAGEZ-LE!!

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

LEPETITJOURNAL.COM

Participez à notre enquête lecteurs (et gagnez un voyage)

Vous êtes de plus en plus nombreux à consulter lepetitjournal.com. Afin d’apprendre à mieux vous connaître, nous vous proposons de répondre à notre enquête lecteurs et peut-être gagner un voyage

Vivre à Perth

VIDEO

Quelles régions du monde recrutent encore des Français ?

Nous avons interrogé des experts de la mobilité internationale et représentants des régions du monde en recherche de main d’œuvre étrangère, lors de la dernière édition du Forum Expat. 

Expat Mag

Istanbul Appercu
LITTERATURE

Simla Ongan : traductrice, une vie à crédit

Lancée sur le chemin de la traduction par son ancien professeur de français, Simla Ongan a traduit de grands noms de la littérature française, comme Louis-Ferdinand Céline ou Michel Tournier. Mais la

Sur le même sujet