Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 2
  • 0

Vivre sa retraite en Nouvelle Calédonie, le guide complet

A plus de 16.000 kilomètres de l'Hexagone, la Nouvelle-Calédonie attire les retraités pour sa douceur de vivre… Vous souhaitez vous y installer pour couler des jours heureux ? Voici le guide complet.

La nouvelle calédonie est un paradis pour les retraités La nouvelle calédonie est un paradis pour les retraités
Écrit par Capucine Canonne
Publié le 27 mars 2024, mis à jour le 30 mai 2024

 

 

La retraite en Nouvelle Calédonie

La Nouvelle-Calédonie attire chaque année de nouveaux expatriés sur son territoire, dont des retraités. La plupart choisissent de s’installer à Nouméa, la capitale. En 2021, la Nouvelle Calédonie compte environ 10.300 retraités cotisants, dont 60% de femmes. Globalement, les plus de 60 ans représentent 11% de la population vivant sur le territoire. L'âge de départ à la retraite est de 60 ans et 6 mois (progressivement repoussé à 62 ans en 2026, par palier de 6 mois chaque année) pour le salarié calédonien. Une réforme approuvée par le Congrès calédonien en 2022. Sur place, les retraités - anciens salariés - bénéficient d’une pension de retraite de la CAFAT (Caisse de la Nouvelle-Calédonie). Pour toutes informations, contactez le mail retraite@cafat.nc

Explications ici : 

 

 

 

Au-delà d'un climat agréable et de beaux paysages, Il est important toutefois de se renseigner à titre personnel sur les populations d'origine, leur culture, l'histoire du territoire mais aussi les revendications diverses en Nouvelle Calédonie afin d'avoir une vision globale et une pleine connaissance de votre destination de retraite. 

 

Comment prendre sa retraite en Nouvelle Calédonie ?

Vous avez pris votre décision : ce sera la Nouvelle Calédonie pour vivre votre retraite ! Mais avant de vous installer paisiblement, il va falloir passer par la case administration. 

Les démarches en France métropolitaine

Avant de partir, sachez qu’aucun vaccin n’est obligatoire ni imposé mais il reste important de regarder les recommandations de l’Institut Pasteur en 2024 concernant la Nouvelle Calédonie. 

Côté finances, sachez qu’il n’est pas nécessaire de résider en métropole pour toucher votre pension. En revanche, il est important de réaliser les démarches pour vous inscrire à la CAFAT. Pour cela, adressez-vous à votre caisse d'assurance vieillesse métropolitaine pour obtenir le formulaire SE 988-06 (attestation pour l'inscription du pensionné et des membres de sa famille) que vous transmettrez à la CAFAT.  

Les démarches en Nouvelle Calédonie 

Sachez qu’il est nécessaire d’avoir un passeport (avec au moins 6 mois d’ancienneté à l’entrée du territoire) pour s’installer en Nouvelle Calédonie. Pour le dire autrement, la carte d’identité ne suffit pas. En revanche, les ressortissants étrangers ont besoin d'un visa en fonction de la durée de leur séjour et de leur pays d'origine. Se renseigner auprès de son ambassade ou son consulat. 

Les Inscrits à la CAFAT (l’équivalent de la Sécurité sociale en métropole) devront chaque année prouver votre situation via le formulaire intitulé « Attestation annuelle de vie » . Un numéro d’assistance existe depuis 2021 pour toute question sur la retraite à l’étranger (géré par la Caisse nationale d’assurance vieillesse), accessible du lundi au vendredi de 8h à 17h au 09 74 75 76 99)

 

Pour assurer une sécurité s’il faut rentrer en urgence en métropole, comptez au moins 2.000 à 2.500 euros de billet d’avion retour 

 

la nouvelle calédonie au crépuscule


 

 

Être retraité en Nouvelle Calédonie 

Quel est le coût de la vie moyen ? 

Le voyage jusqu’à la Nouvelle Calédonie coûte cher. Pour assurer une sécurité s’il faut rentrer en urgence en métropole, comptez au moins 2.000 à 2.500 euros de billet d’avion retour. Niveau logement, comptez un minimum de 500 euros par mois si vous choisissez la capitale Nouméa, 400 euros ailleurs. Pour un logement plus luxueux, envisagez jusqu’à 1.000 euros, avec des frais d’agence (le premier mois), d’eau et d’électricité. Les prix peuvent aller jusqu'à 3.000 euros pour une maison coloniale... Investissez dans une voiture sur place avec un budget d’environ 6.000 euros. Pour la vie quotidienne et l’alimentation, il est conseillé de prévoir un budget entre 200 et 300 euros. Vous l’aurez compris, le coût de la vie est élevé (estimé 32% plus élevé qu'en France métropolitaine). Arriver avec des économies est vivement conseillé. 

 

Où habiter en Nouvelle Calédonie pour la retraite ?

Nouméa, la capitale dynamique

Nouméa est la plus grande ville de la Nouvelle Calédonie. S’y passent les grandes activités économiques, culturelles et administratives. Le cadre de vie y est très agréable. Les quartiers Réception, Motor Pool, N’Géa, Val Plaisance, Anse Vata et Baie des Citrons sont très convoités car proches des belles plages. Le quartier de l’Anse Vata est plus résidentiel, mais touristique, avec des activités de mer. Le centre-ville est assez animé et la circulation parfois problématique. Ce n’est pas là où vous aurez du calme. Privilégiez le faubourg Blanchot, dans les hauteurs et très vert. Les maisons coloniales y sont nombreuses. 

Dumbéa, ville en expansion 

La ville est située à une vingtaine de kilomètres de la capitale, au nord. Très nature, moderne et familiale, elle mérite de l’intérêt pour les retraités. Le quartier le long du littoral, Dumbéa-sur-mer, est le plus récent et moderne avec tout type de logements proches de la plage et de commerces. Koution est un quartier plus animé car plus de monde, au centre de Dumbéa. Au sud se trouve le quartier de Katiramona, très calme, presque rural, avec forêts et rivière. La commune de Boulari est aussi appréciée. Seul bémol, les embouteillages vers Nouméa. 

Koné, l’alternative dans le nord 

Koné est à environ 250km de la capitale dans la Province Nord. En plein essor, elle est une bonne alternative si vous ne souhaitez pas vivre à Nouméa et ses alentours mais surtout éviter la masse touristique. Le centre ville est très vivant, festif et culturel. La ville a une zone industrielle qui concentre de nombreuses entreprises. A l’ouest, Koné a un quartier plus résidentiel au cadre de vie calme et apaisant. A noter cependant une industrie du Nickel actuellement en difficulté avec des mises en sommeil d'usines qui pourraient impacter des secteurs d'activités de la région. 

 

la capitale noumea de nouvelle caledonie
la capitale Noumea de Nouvelle Caledonie

 

la Nouvelle Calédonie doit faire face à de nombreux défis : accès aux soins, prise en charge du grand âge et du handicap ou encore maîtrise des dépenses


 

Comment prendre soin de sa santé en Nouvelle-Calédonie ?

La Nouvelle-Calédonie compte des établissements hospitaliers publics dont un centre hospitalier dans le nord (sur les sites de Koumac et de Poindimié) qui assure une activité d'hospitalisation de proximité pour les disciplines de médecine, de chirurgie et d’obstétrique. Le centre hospitalier spécialisé Albert Bousquet, à Nouméa, est le seul établissement d’accueil et de traitement des personnes atteintes de troubles psychiques et la seule structure hospitalière de gériatrie. Selon le site officiel sanitaire et social “en cas de besoin, les malades sont évacués en Australie ou en Métropole, pour des soins ne pouvant être assurés sur place.” Le système de santé est également composé de cliniques privées, principalement situées à Nouméa. 

En 2019, l’Agence Française de Développement (AFD) faisait part des défis que rencontre la Nouvelle-Calédonie en matière de santé : “par son caractère insulaire, son éloignement, son organisation spatiale et ses fortes disparités économiques et sociales, la Nouvelle Calédonie doit faire face à de nombreux défis : accès aux soins, prise en charge du grand âge et du handicap ou encore maîtrise des dépenses”

Concernant les établissements de retraite, une quarantaine de structures et une dizaine de maisons de retraite existent sur le territoire. Mais les places manquent et coûtent chères. En 2017, une place en maison de retraite était estimée entre 2.000 et 3.000 par mois. 

 

Et pour les Calédoniens qui souhaitent retourner en France ?  L'accord de coordination du 19 novembre 2002 entre les régimes de sécurité sociale des départements métropolitains ou d'outre-mer et les régimes de sécurité sociale en vigueur en Nouvelle-Calédonie permet au titulaire d'une pension de vieillesse du régime calédonien de bénéficier, au titre de sa retraite calédonienne, de la prise en charge des soins de santé reçus en métropole ou dans un département d'outre-mer s'il n'a pas de droit au regard du régime métropolitain (ou de celui du département d'outre-mer de résidence). Cette disposition s'applique aux retraités ayant exercé une activité salariée ou une activité non salariée ainsi qu'aux fonctionnaires à la retraite.

 

Flash infos