UN LIVRE, UNE HISTOIRE - Menie Grégoire, ses derniers souvenirs

Par Lepetitjournal Nouvelle-Calédonie | Publié le 10/04/2017 à 18:30 | Mis à jour le 31/03/2017 à 06:51

 

En 2017, nous avons fêté les 40 ans des droits de la femme. Elles sont nombreuses celles qui ont ?uvré et ?uvrent encore pour défendre l'émancipation des femmes. Menie Grégoire, pionnière de la libre antenne, fut l'une d'elles.

« L'extraordinaire se trouve sur le chemin des gens ordinaires? Rien dans ce monde n'arrive pas hasard ? Paulo Coelho. ». C'est sur ces mots que commencent le livre de Jean-Baptiste Bergès, journaliste réalisateur à Météo à la carte sur France 3 et présentateur sur la radio Vivre FM.  

Je ne connaissais pas Menie Grégoire, j'ai même choisi de visionner tout ce que je pouvais visionner à son sujet après la lecture du livre de ce jeune journaliste et elle est en tout point décrite et présentée dans ce livre telle qu'elle était réellement.

Chaque livre lu est une rencontre, une rencontre importante qui permet d'avancer dans sa vie. Rien n'arrive par hasard même pas la lecture d'un livre.

L'émotion dès les premières pages, forte, là, juste à la gorge et jusqu'aux dernières pages.

Voilà une belle rencontre et une véritable source d'inspiration ! Elle fait partie désormais de ses femmes qu'aujourd'hui j'admire : l'élégance jusqu'au bout des doigts et en même temps tellement, tellement proche de l'humain. Menie Grégoire me conforte encore plus dans l'idée que l'on peut être un guide et merveilleusement bien se soumettre au réel, comme le disait Maria Montessori.

Tout comme l'auteur de « Menie Grégoire, ses derniers souvenirs », je pense qu'au-delà de son métier de journaliste, elle avait effectivement beaucoup à dire au sujet de son « vécu, de [son] jugement sur la destinée et l'imprévu ».

Belle leçon d'humilité et d'élégance que cette vie-là. Un livre à mettre entre les mains de tout « coach de vie ». Quant à l'auteur, il se dit être passeur de mémoires. Il est bien plus que cela. Ses prénom et nom l'attestent.

Claudia Rizet-Blancher (http://www.lepetitjournal.com/nouvelle-caledonie) - lundi 10 avril 2017


 


 

 

Résumé

Surnommée « la Dame de c?ur », Menie Grégoire est la pionnière de la libre antenne. De 1967 à 1981, elle a dialogué avec des centaines de milliers d'auditeurs, et son émission diffusée chaque après-midi sur RTL marquera à jamais l'histoire de la radio française.
Pragmatique et avant-gardiste, elle a contribué à gagner l'un des combats les plus difficiles du XXe siècle en donnant la parole à celles qui, d'ordinaire, n'avaient le droit que de se taire : les femmes.
Cet ouvrage est un devoir de mémoire rédigé à partir des derniers souvenirs de Menie, recueillis quelques mois avant sa mort.
Son auteur, Jean-Baptiste Bergès, est un passeur d'histoire. Avec beaucoup de pudeur et de sincérité, il nous interpelle et nous invite à continuer la lutte de Menie Grégoire pour l'émancipation féminine, à comprendre notre époque et celle de nos parents et grands-parents, mais aussi et surtout à rendre hommage à l'une des personnalités radio les plus inoubliables des années 70.
Professionnel de la radio et de la télévision, Jean-Baptiste Bergès revendique son admiration pour les personnes âgées et se passionne pour leur vécu. Lorsqu'il rencontre Menie Grégoire par le plus grand des hasards à tout juste 24 ans, leur passion commune des êtres humains les rapprochent et ils deviennent amis. Dans ce livre, le jeune homme apporte un regard nouveau et vibrant sur le parcours de cette femme engagée.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Nouvelle-Calédonie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Clotilde Richalet

Rédactrice en chef de l'édition Nouvelle-Calédonie.