Samedi 31 octobre 2020

Une fin de campagne compromise pour Donald Trump

Par Rachel Brunet | Publié le 06/10/2020 à 15:43 | Mis à jour le 06/10/2020 à 15:54
Campagne compromise Trump

Après trois jours d’hospitalisation au Centre médical militaire Walter Reed, Donald Trump a rejoint lundi soir la Maison-Blanche, comme il l’avait annoncé sur twitter, plus tôt dans la journée. S’en suit une mise en scène digne d’une publicité des années 80 : atterrissage en hélicoptère dans les jardins de la Maison-Blanche, masque enlevé alors que le président est toujours contagieux et invitation à ne pas craindre le Covid-19 alors que plus de 210,000 Américains ont perdu la vie des suites du nouveau coronavirus… Le candidat républicain a crânement mis en scène son retour dans la campagne présidentielle, en balayant, une fois de plus, la dangerosité du virus. Mais ironie du sort, avec une équipe terrassée par le Covid-19, et à moins d’un mois du scrutin, la campagne du candidat républicain semble bel et bien compromise.

 

Donald trump, pas sorti d’affaires

Avec une équipe de campagne terrassée par le Covid-19 et une mise en quarantaine qui devrait durer encore une dizaine de jours, la bataille du milliardaire face à Joe Biden semble semée d'embûches. Bien que sorti de l’hôpital, Donald Trump ne peut pour l'instant pas théoriquement se déplacer. L'équipe médicale a en effet souligné qu'une sortie de l'hôpital n'était pas synonyme d'un retour à la normale. « Il n'est peut-être pas encore complètement tiré d'affaire » a expliqué le médecin du président Sean Conley. L’équipe médicale nécéssite encore une bonne semaine avant de jugé le milliardaire totalement sorti d’affaire. Le principal intéressé lui-même ne nie pas qu'un doute subsiste : « Je retournerai bientôt sur le terrain pour ma campagne !!! », a-t-il prévenu sur Twitter. Reste à savoir quand et avec qui…

 

La Maison-Blanche, un cluster

En effet, impossible pour lui de s'appuyer sur son équipe : celle-ci est, elle aussi, terrassée par le virus. Avec un refus de reconnaître la dangerosité du virus et une non volonté de respecter les gestes barrières, la Maison-Blanche semble être devenue un véritable cluster. Son épouse Melania, sa conseillère Hope Hicks, son directeur de campagne Bill Stepien, trois sénateurs républicains, l’ancienne conseillère Kellyanne Conway, l’actuel conseiller Chris Christie, hospitalisé depuis samedi après-midi. Lundi soir, ce fût au tour de Kayleigh McEnany, la porte-parole de Donald Trump, d’annoncer avoir été testée positive au Covid-19.… Un autre très proche collaborateur du président, Nicholas Luna, a également été testé positif.

Parmi les sénateurs républicains Mike Lee, 49 ans, Thom Tillis, 60 ans, et Ron Johnson, 65 ans, ont aussi été testés positifs au Covid-19. Les deux premiers font partie de la commission judiciaire qui doit entamer le 12 octobre le processus de confirmation de la juge Amy Coney Barrett, nommée par Donald Trump à la Cour suprême des États-Unis. Un objectif que l'absence prolongée des intéressés pourrait franchement compliquer.

En l’état, le seul proche de Donald Trump sur qui repose la campagne reste le Vice-président Pence.

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.