TEST: 3277

Librairie Albertine : son coup de cœur littéraire du mois de janvier

Par Rachel Brunet | Publié le 24/01/2019 à 15:00 | Mis à jour le 24/01/2019 à 15:00
Photo : Couverture de Première dame de Caroline Lunoir
Albertine New York

Chaque mois, le librairie Albertine livre au Petit Journal New York, son coup de cœur littéraire. En ce début d’année, la célèbre librairie française de New York nous parle de Première Dame de Caroline Lunoir.

 

Si depuis la Grèce antique, les hommes politiques ont inspiré les plus grands écrivains, les ouvrages consacrés à leur femme – non, pas à leur mère, ni à leurs sœurs ou leurs maîtresses, mais bien à leur épouse – sont bien moins nombreux. Toute l’originalité du troisième roman de Caroline Lunoir vient de ce qu’il tente de réparer cette injustice. Première dame est le récit – sous forme de journal intime – de Marie, mère de quatre enfants, et épouse de Paul, Premier ministre de la France et candidat à la prochaine élection présidentielle.

 

Paul et Marie forment ce que l’on appelle un couple soudé et leur tribu à des allures de famille modèle : quatre enfants beaux, cultivés, diplômés d’école de commerce, un – grand – appartement parisien, et une maison de campagne en Normandie. 

Pour élever tout ce petit monde, Paul et Marie se sont réparti les tâches de manière traditionnelle : à Paul revient la gestion financière, et à Marie la gestion domestique. Aussi, quand Paul se lance dans la campagne des primaires, puis la course à la présidence, Marie, dans l'ombre, l'épaule de son mieux. 

Mais comme le laisse présager l'explosion en vol du candidat adverse (inculpé aux Etats-Unis pour l'agression sexuelle d'une employée d'hôtel), cette campagne sera d'une violence et d'une cruauté inégalée.

 

En dépit des nombreux clins d’œil aux campagnes présidentielles de 2012 et 2017, Première dame n'est pas un roman à clefs. Caroline Lunoir s'inspire des déboires de récents candidats et présidents - tous bien réels - pour composer la courte odyssée de Paul. Mais l'ambition de Lunoir n'est pas de rivaliser avec la presse people, et les lecteurs en quête de détails croustillants en seront pour leurs frais : les drames décrits leur sembleront bien familiers. 

Le véritable suspens ne se résume pas aux (mes)faits de Paul, mais bien à une seule question : qu'est-ce qui fait tenir Marie ? Et derrière la force insoupçonnée du personnage, l'on devine les silhouettes d'Anne Sinclair, d'Hillary Clinton, Penelope Fillon qui sont restées fidèles, droites dans la tempête aux côtés de leur époux à terre.

 

C'est avec beaucoup d'humour et d'entrain que Caroline Lunoir dresse un portrait sensible et élogieux des femmes qui se tiennent dans l'ombre d'un homme politique.

 

 « Coup de cœur du mois » rédigé par l’équipe d’Albertine

 

https://www.albertine.com/

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef des éditions New York et Miami du Petit Journal.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale