Lundi 24 septembre 2018
Montreal
Montreal
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

TROIS ARTISTES - Trois visions du monde au MAC : Dana Schutz

Par Lepetitjournal Montreal | Publié le 18/10/2015 à 22:00 | Mis à jour le 06/01/2018 à 17:31

 

Le MAC est fier d'être la première institution canadienne à consacrer une exposition individuelle à Dana Schutz, véritable coqueluche de la peinture américaine, dont l'art – comme le mentionne le commissaire de l'exposition John Zeppetelli – est un " alliage puissant de figuration et d'abstraction ".

 

Dans l'univers exubérant de cette peintre de réputation internationale, des situations impensables et des actions indicibles s'offrent au regard, pendant que de multiples allusions et constats viennent titiller l'esprit. Même s'il y est question de démembrement, d'auto-dévoration et autres troubles divers, le ton demeure curieusement humain, allant de la dérision . la défiguration proprement dite. L'exposition offre un survol de l'ensemble du travail de Dana Schutz, de ses débuts à sa récente production.

 


Dans son oeuvre, Schutz construit une vision dénaturée des temps présents et de la vie au quotidien. Multipliant les références, notamment au cubisme et à l'expressionnisme, son entreprise de déconstruction passe par le corps – ses mutations et ses vulnérabilités. Par exemple, dans How We Would Give Birth, 2007, une femme donne naissance à un enfant tout en appréciant un tableau " sublime ". La série des Face Eater témoigne quant à elle d'une nouvelle espèce capable d'auto-dévoration et de régénération. Dans le drôle et poignant Swimming, Smoking, Crying, de 2009, une femme accablée nage, fume et pleure tout à la fois, alors que Shaking, Cooking, Peeing, de 2009, montre un personnage aux prises avec divers épanchements externes et internes. Schutz est passée maître dans l'art de provoquer, avec éclat, la rencontre du malheur et de la futilité dans ses tableaux. Qu'elles soient victimes ou bourreaux, ses figures ont quelque chose de délirant, et les décors où elles sont campées sont emportés par des vagues de couleurs vives et acides judicieusement appliquées par l'artiste. Elle dira de ses débuts : . Je voulais peindre des sujets qui n'existaient pas ..



Née à Livonia, en banlieue de Detroit, en 1976, Dana Schutz vit et travaille à New York. Elle détient un baccalauréat en beaux-arts du Cleveland Institute of Art et une maîtrise de l'Université Columbia à New York, obtenue en 2002. La même année, sa toute première exposition, intitulée Frank from Observation, la fait remarquer et, depuis, plus de quinze expositions individuelles lui ont été consacrées aux états-Unis et en Europe. Son travail des dix dernières années a exercé un impact marqué sur la peinture contemporaine, et ses oeuvres se trouvent dans de nombreuses collections publiques et particulières.

 

Source: Wanda Palma, MAC

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet