Mercredi 21 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CONCERT - Quand le parc olympique de Montréal se transforme en Opéra

Par Lepetitjournal Montreal | Publié le 06/08/2015 à 01:47 | Mis à jour le 06/01/2018 à 16:16

 

Hier soir, 45 000 personnes se sont rassemblées à l'occasion du 70ème anniversaire de Hiroshima. Kent Nagano et l'Orchestre Symphonique de Montréal y ont interprété "Carmen" de Bizet devant un public extatique

 

Du haut de l'esplanade Sunlife et du sublime stade olympique, la foule grouille de partout. Certains avaient prévu le coup en apportant leur propre chaise, d'autres se serrent sur la pelouse. Le soleil parmi nous.. nous ne pouvions rêver mieux !

Le ch?ur des enfants sur scène au coté du chef d'orchestre Kent Nagano ouvre le bal, suivi de discours et paroles de paix en commémoration des bombardements atomiques d'Hiroshima. Puis le temps s'arrête pour ne faire place qu'à cette robe rouge éclatante, ce tissu de feu qui exulte Carmen. L'amour prend corps dans cette voix chaude qui entonne son "amour est un oiseau rebelle" accompagné de danseuses de flamenco et d'un ch?ur de femmes. Sublime. Puis viennent ces claquements de talons qui résonnent autour de la très sensuelle Carmen. José accompagné du ch?ur des hommes chantent le Torreador, allégeant les coeur lourd pour ne laisser place qu'à la fête. Véritable ascenseur émotionnel, le solo de Micaëla plonge de nouveau le public dans un moment de grâce qui donne des frissons.

Crédit Photo: Agence QMIMalgré le froid et les quelques gouttes de pluie, le public est toujours là, silencieux et admiratifs face à ces nombreux artistes présents sur scène. Ces voix, ces danses, cet orchestre et Kent Nagano très expressif, nous font vibrer.

45 000 personnes s'étaient rassemblées à l'occasion de ce 70ème anniversaire de Hiroshima, en hommage aux victimes des bombardements atomiques du 6 août 1945.

A Montréal, nous étions encore le 5 août, mais avec 13 heures de plus au Japon, nous communions en même temps. 19h15 exactement : le maire de Montréal Denis Coderre et le directeur du jardin botanique japonais, sonnaient la cloche de la paix afin de symboliser le passage du temps et de s'unir pour la paix.

Aujourd'hui, 6 août, à Montréal, la cloche résonnera 70 fois. Hier soir, les âmes repartaient le c?ur aimant et reconnaissant. Demain, elle porterons l'espoir d'un avenir au soleil toujours levant.

 

Camille (www.lepetitjournal.com/montreal) Jeudi 6 Août 2015

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

PORTRAIT

Marion Lovell, l’abnégation au profit du Téléthon

Touchée par des drames personnels liés à une maladie génétique rare, Marion Lovell-Virte est coordinatrice du Téléthon des Français de l’étranger. Elle rêve de mobiliser en force et en nombre...

Sur le même sujet