Samedi 17 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

TRANSPORTS URBAINS - Le métro de Mexico

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 27/09/2011 à 00:00 | Mis à jour le 14/11/2012 à 14:08

Depuis son ouverture en 1969, le métro de Mexico a transporté plus de trente-six milliards de voyageurs, environ six fois la population de la terre. Doté de onze lignes, reparties sur un réseau de près de deux cents kilomètres, il est l'un des plus étendus au monde

(Photo: libre de droit)

L'inauguration de la première ligne
L'idée de construire un métro à Mexico est apparue dans les années 1950. A l'époque, la capitale ne comptait que quatre millions d'habitants, cinq fois moins qu'aujourd'hui, mais bien assez pour justifier la mise en ?uvre d'un tel projet. Après quelques années de préparation, la construction du métro débute le 17 juin 1967. A la man?uvre, la société française SOFRETU, filiale de la RATP. Elle a été retenue par le gouvernement mexicain pour piloter les travaux (les industriels français étaient très en cour au Mexique depuis la venue triomphale du général de Gaulle en mars 1964). Réalisées en un temps record, les seize premières stations du réseau ont été inaugurées le 4 septembre 1969, deux années seulement après l'ouverture du chantier.

L'expansion continue du réseau
Tout au long des années 1970, 1980 et 1990, l'expansion du réseau du métro de la ville de Mexico a été continue. Dans les années 2000, il compte 175 stations et 11 lignes qui s'étendent sur plus de 200 kilomètres (voir plan). Par ailleurs, dès l'an prochain, une nouvelle ligne sera mise en service. Il s'agit de la "ligne dorée du bicentenaire" dont la construction a été décidée en 2007. Elle est réalisée par un consortium composé de l'entreprise française ALSTOM et des entreprises mexicaines ICA et CARSO. Elle reliera Mixcoac à Tláhuac.

Les difficultés liées à l'implantation d'un métro à Mexico
Si la construction du métro de Mexico a été on ne peut plus rapide, elle a néanmoins été soumise à un certain nombre de difficultés. La première d'entre elles est liée à la fragilité du sous-sol de la ville, édifiée sur un ancien lac, qui imposa le détournement de certaines sections du réseau. Par ailleurs, les chantiers ont souvent été ralentis par des découvertes archéologiques. Ainsi, en creusant les tunnels du métro, il n'est pas rare pour les ouvriers de mettre la main sur des vestiges datant de l'époque des Aztèques qui régnaient sur la région avant l'arrivée des européens (plusieurs objets mis à jour pendant la construction du métro sont aujourd'hui exposés dans des vitrines à l'intérieur même des stations). Enfin, les travaux ont souvent été empêchés ou retardés par les restrictions budgétaires auxquelles durent se soumettre différents gouvernements mexicains.

Pourquoi choisir le métro pour se déplacer dans le Distrito Federal ?
Le métro de la ville de Mexico dispose de nombreux atouts que les habitants du Distrito Federal ont su rapidement reconnaitre, si l'on en croit le succès qu'a connu, dès sa mise en service, ce moyen de déplacement. D'une part, il est le mode de transport le plus économique de la capitale grâce aux généreuses subventions versées par les autorités publiques (le billet vaut trois pesos). De plus, le métro de la ville de Mexico est l'un des plus sûrs au monde. Depuis 1965, seul un accident est à déplorer. D'autre part, il est l'un des plus simples au monde. En effet, ses concepteurs ont porté une attention particulière à la signalisation: chaque station possède son propre idéogramme pour faciliter l'orientation des voyageurs, particulièrement les analphabètes: avec ses anneaux olympiques, la station Olimpica se repère facilement sur le plan du réseau, tout comme la station Zapata qui arbore le profil du révolutionnaire mexicain Emiliano Zapata, coiffé de son légendaire sombrero.

Olivier CHARPENTIER (www.lepetitjournal.com/mexico) mardi 27 septembre 2011

Pour plus d'informations:
Le métro est ouvert de 05h00 à minuit du lundi au vendredi, à partir de 06h00 le samedi et 07h00 le dimanche.
Site internet du metro

A lire:
TRANSPORTS EN COMMUM - Le Metrobús en quelques lignes
SECTION "VISITE DU DF"
SECTION " S'INSTALLER'

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Mexico

EXPATRIATION

VOTRE AVIS - Partagez votre vision et expérience du «choc» culturel !

Quelles comportements et habitudes de votre pays d’accueil vous ont surpris (que ce soit agréablement ou négativement) ? Avez-vous dû modifier les vôtres pour vous insérer professionnellement ?

Sur le même sujet