Mercredi 19 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LEXIQUE - ¡Vamos a chingarnos un chínguere mi chingón!

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 09/07/2013 à 22:00 | Mis à jour le 06/07/2013 à 18:27

Toutes les deux semaines, Lepetitjournal.com et le Centro de Lenguas y Arte, vous propose de découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression de l'espagnol du Mexique. En espérant que cette série vous permette de mieux comprendre la langue et de vous rapprocher de la culture mexicaine, nous vous souhaitons bonne lecture

Chingar est le mot magique au Mexique, il se transforme autant de fois que nécessaire?
Selon l'intonation, la nuance, l'inflexion ou simplement le contexte d'une situation, ce mot peut changer complètement de signification.
Dans les exemples ci-dessous, nous passons d'un registre familier voire vulgaire à un registre courant en espagnol pour finalement trouver une possibilité de traduction en français.

¡Qué chingón me la pasé anoche!; ¡Qué bien me la pasé anoche ! : Qu'est-ce que je me suis bien amusé hier soir!
¡Qué chingón me salió éste güey!; Que abusivo resultó este chico : Quel con ce mec!
¡Qué chingonería!; ¡Qué bonito!; ¡Qué bien hecho! : Vraiment génial!
Me paré una chinga : Me costó mucho trabajo : J'en ai eu un mal de chien.
Échate un chínguere; Tómate un trago : Viens donc boire un coup.
No más por chingar; Solo por molestar : Juste pour emmerder.

Octavio Paz dans, El laberinto de la soledad, nous explique que "la chingada" est la représentation mythique de la mère qui a souffert, une mère humiliée et violée par son mari.

Mais que signifie exactement ce mot?
Remontons un peu dans l´Histoire: les Mexicains sont fils d'une conquête à la suite de laquelle les indiens furent esclaves et les indiennes violées ou "chingadas". Le père espagnol et la mère indienne vont alors former une nouvelle "race" ainsi qu'une nation: les métis. On peut dire alors que les Mexicains sont "los hijos de la chingada" ou les fils de l'indienne violée et salie par le père espagnol que celui-ci se trouve être, lui, le "chingón", le seigneur des terres, le conquistador.

C'est donc maintenant plus facile de comprendre quand un Mexicain parle de quelque chose de chingón. Cela a une étroite relation avec le père qui réussit à conquérir une nation. Lorsqu'on parle de "la chingada, la chinga, la chingadera", tous ces noms féminins ont un sens  négatif, car c'est la femme qui a créé le métissage.

Au final, pour être un mot magique et puissant, qui ne peut pas s'utiliser à la légère, le mot "chingar" a une connotation plutôt violente. Aussi, si vous décidez de l'inclure dans votre vocabulaire, assurez-vous juste que ce soit entre amis pendant que vous prenez  "unos chingueres".

A Lire: LE CHINGONARIO ? La versatilité démontrée d'une expression purement mexicaine

Centro de Lenguas y Arte (www.lepetitjournal.com/mexico) mercredi 10 juillet 2013 (reedition)

CLA: Centro de Lenguas y Arte
Cours de français, italien, anglais, espagnol, allemand et portugais (particuliers ?entreprises ? écoles)
Tel: 044-55-14-74-93-34
Email:

RETROUVEZ NOTRE SECTION PEDAGOGIE

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Mexico

Un monastère mexicain, dernier refuge de salamandres aquatiques

Le ronronnement des filtres à aquariums trouble la quiétude du monastère: plusieurs heures par jour, des religieuses mexicaines interrompent leurs prières pour prendre soin de leur élevage d'achoques

Sur le même sujet