Dimanche 23 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LEGISLATIVES 2017 – Florence BAILLON, candidate PS : «la cohérence idéologique et la loyauté politique sont nécessaires»

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 31/05/2017 à 05:58 | Mis à jour le 01/06/2017 à 09:47

Les 4 et 18 juin 2017, les Français établis hors de France seront appelés à voter de nouveau pour élire leurs députés dans le cadre des élections législatives françaises. Lepetitjournal.com de Colombie vous présente l'ensemble des candidats de la 2ème circonscription. Florence BAILLON, candidate PS pour la 2ème circonscription des Français de l'étranger a répondu à nos questions.

Lepetitjournal.com : Pouvez-vous nous résumer votre parcours et nous préciser quelles ont été vos motivations pour entrer en politique ?

Florence Baillon : Docteur en lettres spécialiste de l'Amérique Latine, je réside en Equateur depuis 18 ans avec ma petite famille binationale. Longtemps enseignante, je suis depuis plusieurs années conseillère en relations internationales, d' abord auprès du Ministère de la Culture, et depuis trois ans de celui de l'Enseignement supérieur, sciences et technologies d'Equateur. En parallèle, je me suis toujours occupée de la section Français du Monde-ADFE Equateur, association où je suis élue, pour un second et dernier mandat, au Conseil d'Administration. J'ai également été élue conseillère consulaire FDM en en Equateur. Militante socialiste depuis ma jeunesse, je suis également active auprès de notre fédération qui regroupe les socialistes du monde entier. La politique est un formidable instrument pour changer ce qui n'est pas satisfaisant, c'est ma motivation première.


Etre député de la 2ème circonscription, qu'est-ce que cela représente pour vous? Quels sont vos liens avec cette circonscription?

Connaisseuse des problématiques de la région, je vis cette réalité chaque jour comme toutes et tous nos compatriotes, je sais ce que signifie remplir un dossier de bourse ou travailler dans une autre langue. De plus, grâce à mes activités professionnelles, je connais bien les pays de la zone dans lesquels je me suis souvent rendue et je dispose d'une solide expérience en politiques publiques. Travaillant dans la coopération, je vis l'interface au quotidien. J'y ai donc des liens personnels, familiaux, professionnels, associatifs et politiques, voilà pourquoi je suis aussi binationale par choix.... Lire la suite sur notre édition de Bogota

 

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Mexico

Un monastère mexicain, dernier refuge de salamandres aquatiques

Le ronronnement des filtres à aquariums trouble la quiétude du monastère: plusieurs heures par jour, des religieuses mexicaines interrompent leurs prières pour prendre soin de leur élevage d'achoques

Sur le même sujet