Lundi 18 octobre 2021
TEST: 2274

TRADITION - « El cinco de mayo », une fête « made in » USA

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 05/05/2015 à 11:28 | Mis à jour le 06/01/2018 à 14:29

 

C'est une tradition américaine ! Le 5 mai, les États-Unis d'Amérique célèbrent « la bataille de Puebla ». Si cette commémoration trouve son origine dans l'histoire du Mexique, elle est bien plus populaire au pays de l'Oncle Sam.   

Pour près de 33 millions de résidents américains d'origines mexicaines, ce jour est d'avantage célébré que celui de l'Indépendance du Mexique (DR)

Samedi 2 mai au soir dans l'enceinte de la GMG Grand de Las Vegas (Nevada), l'hymne mexicain a retenti avant que ne débute « le combat du siècle », entre l'Américain Floyd Maywether et le Philippin Many Pacquiao. De prime abord, le rapport entre la nationalité des protagonistes et le chant patriotique n'était pas évident. Il s'agissait en fait d'un clin d'?il avant la commémoration et les festivités du « Día de la Batalla de Puebla ». Une date vue par beaucoup comme un symbole de combativité et d'orgueil. 

En Californie, au Texas ou dans l'Illinois, « the fifth of May » est l'occasion de célébrer la culture mexicaine : chants, danses, défilés et surtout cuisine. Les tortillas et les tacos se dégustent avec un sombrero vissé sur la tête. Les margaritas coulent à flot souvent accompagnées de guacamole et totopos. Selon les chiffres de l'industrie américaine de de l'avocat (utilisé pour fabriquer le guacamole), les Etats-Uniens consomment autour de 40.000 tonnes d'aguacate le 5 mai ! Des festivités qui font le bonheur du secteur de la restauration car les bars et les restaurants ne désemplissent pas. 

Pour près de 33 millions de résidents américains d'origines mexicaines, ce jour est d'avantage célébré que celui de l'Indépendance du Mexique (16 septembre). Paradoxalement, le 5 mai est une fête nationale optionnelle au Mexique. Seule la ville de Puebla, lieu de la victoire inespérée et héroïque en 1862, commémore chaque année la bataille contre les Français. Des discours politiques et des reconstitutions viennent ponctuer l'événement afin de rappeler que la lutte du peuple mexicain pour la liberté et la démocratie fut douloureuse mais salutaire.  

En 2005, le 5 mai a revêtu un caractère institutionnel lorsque le congrès américain a voté une résolution, demandant au président Bush de dater ce jour comme fête officielle des États-Unis. Pourtant la célébration du « cinco de mayo » est devenu populaire dans les années 1940, lors de l'essor des mouvements chicanos. Les activistes ont fait de ce jour un symbole en s'inspirant de la pugnacité de leurs aînés. 

Bien avant que des millions de natifs-mexicains ne fêtent la bataille de Puebla à travers les États-Unis d'Amérique, la première célébration eu lieu à Los Angeles. En apprenant la nouvelle du triomphe de la petite armée mexicaine face à l'ogre français, les mineurs de la ville tirèrent des coups de fusil dans les airs et entamèrent des chants patriotiques. La tradition perdure depuis maintenant 153 ans. Au Mexique c'est surtout à Puebla, lieu de la victoire inespérée et héroïque en 1862, que l'on commémore chaque année la bataille contre les Français. (DR)

Erwan Scheix (Lepetitjournal.com/mexico) Mardi 05 mai 2015

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet