Jeudi 14 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SOCIAL - Les Telenovelas, au service du conservatisme

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 10/04/2008 à 01:02 | Mis à jour le 08/02/2018 à 12:52
Les telenovelas, littéralement romans télés, sont une véritable institution au Mexique. On les considère souvent comme un simple divertissement sans prétention mais, entre les lignes, ces séries transmettent une image totalement conservatrice de la femme

La Telenovela Marina
Amour, haine, trahisons, les telenovelas offrent aux téléspectateurs un florilège d'émotions. L'intrigue dévoilée au compte gouttes rend très vite les téléspectateurs "accros"au programme. Le suspense est quotidiennement au rendez-vous. Les telenovelas d'aujourd'hui disent s'inspirer de la réalité et aborder de nombreux sujets de société (l'alcoolisme, les barrières sociales…), favorisant ainsi l'identification des téléspectateurs aux personnages.

Un poids considérable sur les mœurs
La telenovela au Mexique, comme en Amérique latine, constitue un des espaces d'expression culturelle par excellence tout en étant un produit médiatique de masse. Mais son influence ne se cantonne pas aux pays hispanophones. Televisa, le premier producteur et exportateur de telenovelas du Mexique trouve, par exemple, de nombreux débouchés dans les pays d'Europe de l'Est ou en Afrique. Lors du Ramadan de 1999, plusieurs mosquées d'Abidjan (Côte d'Ivoire) avaient décidé d'avancer l'heure de la prière afin de permettre à des milliers de croyants de suivre la telenovela Mexicaine qui passionnait le pays tout entier.
"La télévision a une sorte de monopole de fait sur la formation des cerveaux d'une partie très importante de la population". Ces mots du sociologue Pierre Bourdieu expriment donc l'importance de la télévision sur l'évolution des mœurs. Or, au Mexique, les telenovelas sont les programmes qui connaissent la plus forte audience. Les producteurs ont donc la possibilité de mettre en scène leur vision de la réalité, leur vision de ce que doivent être les moeurs. La telenovela n'est donc que le reflet d'une certaine réalité, subjective, qu'on impose aux millions de mexicains et surtout mexicaines qui regardent ces séries. Ainsi, ceux-ci croient voir à travers leur écran de télévision, une représentation de la société. Mais, par exemple, la quasi-totalité des acteurs de ces séries ont la peau blanche et des traits européens alors que la majorité de la population mexicaine est métisse.
Au lieu d'être un moteur de la transformation sociale et du changement des mœurs, les telenovelas participent à l'immobilisme de la société et alimentent le machisme de bon nombre de mexicains. Ainsi sans être aussi extrême que Pascal Bruckner qui affirme que "la télévision n'exige du spectateur qu'un acte de courage, mais il est surhumain, c'est de l'éteindre", une inflexion dans la vision des relations homme femme transmises par les telenovelas semble toutefois plus que souhaitable.
Matthieu Etourneau. (www.lepetitjournal.com - Mexique) jeudi 10 avril 2008{mxc}
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Valence Appercu
ÉVÉNEMENT

Quelle moustache portez-vous en ce mois de Movember ?

De nombreuses célébrités participent au mouvement international qui réunit 5 millions de personnes se laissant pousser la moustache pendant 1 mois. Et vous ? Plutôt Brad Pitt ou Jennifer Gardner ?

Sur le même sujet