Jeudi 19 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EXPRESSION - Avec des "si", on mettrait Paris en bouteille

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 06/05/2010 à 00:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 15:16

 

Découvrez chaque mois une expression française, son origine et son utilisation dans la langue française. Bonne lecture!

Photo: photo-libre.fr

Avec des "si", on mettrait Paris en bouteille (traduction littérale: Con los "si", se pondría París en botella)

"Si j'étais riche, je pourrais acheter cette voiture","si j'avais su, je l'aurais prévenu avant", "si j'avais eu plus de chance, cela ne me serait pas arrivé", si, si, si? Combien de fois nous sommes-nous perdus dans ces spéculations sans fin? Un vieux dicton français existe alors pour nous rappeler à l'ordre: "avec des si, on mettrait Paris en bouteille"!

Cette expression exprime l'idée qu'avec des hypothèses tout devient possible, mais surtout que ces spéculations sont sans fondement, donc aussi vaines qu'inutiles! Cette idée se décline dans de nombreux proverbes de différents pays, comme au Canada où l'équivalent serait: "si les chiens avaient des scies, il n'y aurait plus de poteaux"!

Quant à son origine, il existe de nombreuses versions, aucune d'entre elles n'étant réellement convaincante. Tout comme nombre de proverbes et adages, son origine exacte est difficilement définissable. Mais peu importe, l'essentiel pour un proverbe n'est-ce pas sa transmission orale de génération en génération et, dans ce cas précis, le fait de voir les enfants rester pensifs à l'idée de pouvoir faire rentrer? Paris dans une bouteille?!

Hélène SORIN (lepetitjournal.com - Mexico) jeudi 6 mai 2010
Professeur particulier de français à Mexico.
Informations sur les cours

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Dublin Appercu

Apple met en cause le « bon sens » de l’UE devant la justice

Apple a dénoncé mardi devant la justice européenne la décision de Bruxelles lui demandant de rembourser à l’Irlande 13 milliards d’euros d’avantages fiscaux, estimant qu’elle défiait « la réalité et l

Sur le même sujet