Dimanche 17 janvier 2021

ARTS – Le Mexique peint par un Français

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 24/05/2011 à 03:40 | Mis à jour le 14/11/2012 à 12:55

Avec ses tableaux et son franc-parler, Maxence Pagnoud nous aide à comprendre l'histoire du Mexique et surtout à avoir un autre regard sur la notre. Grâce à son exposition Trazos y andanzas por la historia, il provoque en chacun de nous une réflexion: pourquoi autant de Français aiment ce pays qui, bien souvent, nous adopte avant même que nous l'ayons compris? Dialogue avec un artiste très complet qui se définit comme franco-transmexicain

Lepetitjournal.com: Comment êtes-vous "tombé" dans la peinture?
Maxence: Depuis tout petit, depuis la maternelle, j'ai toujours fait beaucoup de dessins. J'étais d'ailleurs assez doué pour faire des caricatures de mes professeurs ce qui m'a valu plusieurs rappels à l'ordre d'ailleurs! (rires)
Je dois reconnaître que cela doit être de famille car mon père est très doué en dessin. J'étais dans un environnement propice à mon développement créatif et cela devient, avec le temps, une nécessité de créer. Tu en as besoin. Ça te nourrit.
Avec ma peinture, j'espère transmettre aux futures générations et surtout permettre un échange entre la culture française et la culture mexicaine. Mes élèves (j'ai été professeur d'arts plastiques à la preparatoria Fresnos de Tlatelolco) me permettent d'avoir un autre regard sur ma propre histoire.

Pourquoi peindre l'histoire du Mexique en étant français?
Quand tu es expatrié dans un pays et pour s'intégrer, la première chose à faire, c'est d'apprendre la langue (quand je suis arrivé, je ne parlais pas l'espagnol), l'histoire, la culture et les traditions locales. Donc j'ai commencé à lire beaucoup et à prendre des cours sur l'histoire du Mexique.
Ce que l'on veut nous apprendre c'est qu'un héros national, il ne faut pas y toucher. Mais c'est justement ce que je cherche à démystifier les héros nationaux. Je cherche à annuler ces distances entre le héros et les gens. Mon rôle est de les descendre de leur piédestal pour leur donner vie et les rendre humains, donc accessibles.

pagnoud-maxence-peintre-mexiqueL'exposition a été inaugurée le 5 mai, une date symbolique pour vous?
Avant d'arriver au Mexique je n'avais jamais entendu parler, dans mes cours d'histoire, du 5 mai 1862 date à laquelle la France perdait une bataille à Puebla. C'est une lacune grave car le Mexique n'existe pas dans nos cours d'histoire... Je l'ai découvert en arrivant ici ! Étudier l'histoire me permet de me reconnecter avec le quotidien, de me situer dans le temps.
Dans mes tableaux, j'essaye de refléter cette empathie France-Mexique avec aussi un certain sens de l'humour pour montrer que nous aussi, Français, savons rire de nous-mêmes.

Qu'est-ce que vous a apporté le Mexique dans la peinture? Dans votre vie personnelle?
Le Mexique m'a ouvert des portes. Quand tu es étranger dans le monde de l'art c'est dur? Pour tous les concours, il faut avoir bien souvent 5 ans  avec un FM2 ou voire plus avec  FM3, donc dans mon cas c'est plutôt dur.
Mais je sais que c'est grâce à mon travail et parce que le Mexique reconnaît mon travail que l'on m'ouvre les portes.
Et le plus beau cadeau: une petite fille qui s'appelle Apolline Victoria en hommage à Guillaume Apollinaire qui, il faut le rappeler, était surtout un critique d'art. Ça te change la vie.

Avez-vous des appuis de la part de la communauté française?
Je me bats pour promouvoir la culture française. Je compte seulement sur l'appui du côté français de Anne Chays, directrice  de l'Alliance Française de San Angel, qui m'aide à faire de mes expositions une réalité et je l'en remercie beaucoup; de Solen Rouillard, de la Fédération Française des Alliances Françaises; et bien sûr de Philippe Palade, Directeur Général des Alliances Françaises.
Sinon je crois que, dans mon cas, l'Ambassade de France brille par son absence et son désintérêt total au même titre que le Ministère de la Culture (je suis affilié à la Maison des artistes, numéro d'ordre P441092). Rien? !
Par contre, j'ai un grand appui de la part de la famille de Pancho Villa y Zapata. En 2007, j'ai eu un espace ouvert au public pour peindre au sein du Musée des Invasions (Museo de las Intervenciones). C'est comme ça que j'ai connu l'un des petits-fils de Villa: Thomas Villa, archéologue, et qui m'a donné des cours sur la culture préhispanique. Grâce à Thomas, j'ai rencontré Agustin Villa et plus tard la famille Zapata.
Mais aussi dans le même temps, j'ai connu Raymundo Alva Zaval, historien érudit, qui m'a enseigné tout ce qu'il sait sur l'histoire mexicaine. Je les en remercie car je crois que le Mexique ne peut pas se séparer de ce passé préhispanique. Cet héritage, que les Mexicains ont tendance à dénigrer, ne peut pas être nié et au contraire devrait être valorisé. Pour moi, la culture préhispanique est la plus belle du monde. Quand tu es à Teotihuacan, tu te sens tout petit, humble devant cette immensité... avec mon travail et mes peintures, j'essaye de lui faire honneur.


Ce musicien fan de la chanson française (Serge Gainsbourg, Cabrel, Voulzy..), de l'histoire de France (de François 1er et de la 1ère Guerre Mondiale) et des sociétés préhispaniques comme celle de Paquimé (Chihuahua) et de Chupicuaro (entre Michoacán et Guanajuato) contribue, grâce à son art, à ce que deux peuples fassent leurs devoirs de mémoire et honneur aux combattants qui nous ont permis aujourd'hui d'être libres et indépendants.
Et comme pour remercier le Mexique et les Mexicains qui lui ont donné l'opportunité d'exprimer son art dans toute sa splendeur, Maxence aime rappeler que "nul n'est prophète en son pays".

Morgane Jacquin (www.Lepetitjournal.com/Mexico) mardi 24 Mai 2011

Exposition jusqu'au 06 juin
Lieu: Musée Leon Trotsky
Avenida Churrubusco Numéro 410
Tel: 56 58 87 32
Email: museotrotsky@hotmail.com

Informations complémentaires:
Vous pouvez acquérir, pour le moment, les lithographies de Maxence Pagnoud. Il peut être contacté via email: nahuatl@hotmail.fr
Les tableaux ne sont pas à vendre.

Faites-nous part de vos commentaires et réactions sur cet article ainsi que sur l'exposition!

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet