Lundi 23 septembre 2019
Melbourne
Melbourne
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Victoria : transports en commun gratuits le 25 et le 31 décembre

Par Lepetitjournal Melbourne | Publié le 20/12/2018 à 07:59 | Mis à jour le 09/06/2019 à 04:16
Photo : Tobias Moore, Unsplash

Les transports en commun seront gratuits le 25 et le 31 décembre dans tout le Victoria.


Trains, trams, bus et V/Line seront donc accessibles gratuitement à partir de 3h du matin le 25 décembre et jusqu’à 3h du matin le 26 décembre. Les horaires de desserte seront ceux d’un dimanche.


Même chose pour le réveillon du nouvel an, les transports seront gratuits à partir de 18h le 31 décembre de 18h et jusqu’à 6h du matin le 1er janvier.


350.000 personnes sont attendues dans le CBD de Melbourne pour profiter des festivités.


Après minuit, les trains circuleront toutes les 10 minutes jusqu’à 1h30, puis un service supplémentaire sera en place tout au long de la nuit. Jusqu’à 2h du matin, les trams circuleront toutes les 5-10 minutes et les bus au départ du CBD toutes les 15 minutes.


Pour les passagers des trains régionaux, un service supplémentaire sera mis en place pour la V/Line ainsi que des bus de nuit au départ de Southern Cross. 


Le premier service de chaque ligne sera accessible gratuitement le 1er janvier.


La nouvelle année annonce aussi l’augmentation du prix des transports en commun. A partir du 1er janvier, un billet plein tarif zone 1+2 (valable 2h) passera de $4.30 à $4.40 et un billet à la journée plein tarif zone 1+2 passera de $8.60 à $8.80.


Retrouvez toutes les informations ici.
 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com Melbourne

Lepetitjournal Melbourne

French daily online newspaper in Melbourne , Victoria - Quotidien des Francophones de Melbourne et du Victoria.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

ENSEIGNEMENT

Rémunération des profs : la France peut mieux faire !

De nombreux enseignants publient sur les réseaux sociaux leurs rémunérations sous le hashtag #balancetafichedepaiedeprof. Pourquoi ? Pour protester contre leurs salaires et leurs conditions de travail