Lundi 23 septembre 2019
Melbourne
Melbourne
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Séjour en Europe: conseils d'une maman pour un vol serein en famille

Par Rim Böhle | Publié le 02/06/2019 à 00:30 | Mis à jour le 05/06/2019 à 22:53
voyage famille avion vacances

Votre voyage vers l'Europe estivale approche? En expatriation depuis plusieurs années, Félicie, maman de deux beaux enfants de 3 et 4 ans, et dans l'attente d'un petit troisième, partage avec nous ses astuces pour vivre ce vol long-courrier le plus sereinement possible.

Préparez une 'grande aventure'

Félicie parle beaucoup avec ses enfants du voyage à venir. Lectures de livres, jeux autour du thème du voyage. Elle leur explique que ce dernier sera très long, qu’il faudra respecter les autres passagers. Le voyage est aussi présenté comme une aventure, une belle opportunité pour apprendre de nouvelles choses, tout au long du voyage.

Faire confiance aux enfants et résilience

Félicie conseille de faire de ces 24 heures un moment à "200 pour cent pour les enfants. Cela permet d'être dans un certain état d'esprit." Elle prend aussi le parti de se dire que malgré tous les efforts, "les enfants sont des enfants” et ajoute: “Il faut leur faire confiance. C’est une expérience singulière. Notre anxiété se répercute sur eux” Elle conclut: "Quoiqu’il en soit, on arrivera tous 24 heures plus tard. Il faut relativiser même si ce n’est pas évident lorsqu' il y a des moments plus compliqués”.

Réservation: regardez le modèle de l'avion

Au moment de la réservation, le prix est souvent un critère prioritaire pour le choix d’un vol. Cependant, à prix plus ou moins équivalents, Félicie conseille de regarder le type d’avion utilisé. "Quand les petits sont anxieux, il est plus facile de trouver un coin plus sombre et un peu isolé dans un A380, par exemple." Elle suggère aussi de choisir une compagnie et de souscrire à leur carte de fidélité. "Nous sommes sur des longs courriers donc nous accumulons vite des points, donnant accès ainsi à des petits avantages comme couper certaines files d’attente".

Destination finale en province? Evitez une escale à Paris

Parisienne, Félicie note cependant: "Si votre destination finale n’est pas Paris, regardez peut-être des vols avec des escales sur d’autres capitales européennes. Il y a des aéroports plus petits en Europe et un peu mieux organisés pour les familles que celui de Roissy Charles de Gaulle".

aéroport vol famille avion

Enregistrement des bagages, mot d’ordre: Osez!

Au moment de l’enregistrement des bagages, Félicie suggère de systematiquement demander si l’avion est plein. Ne pas hésiter à faire valoir que vous voyagez en famille, avec des enfants en bas-âge. Ce qui nous semble évident ne l’est pas forcement pour le personnel de la compagnie, travaillant dans un aéroport bondé, qui ne prête pas forcément attention à tous les membres de votre tribu. Une autre astuce de cette maman voyageuse est de demander une étiquette priorité pour vos bagages, afin de les récupérer en premier à l’arrivée.

Petite ou grande fratrie: un seul baggage à main

Félicie part avec un grand sac à dos dans lequel elle met les doudous, le goûter des enfants, leur gourde, quelques jeux, des changes. Lorsqu’ils étaient bébés, elle transportait le lait maternel dans des petites dosettes pour éviter de s'encombrer de toute la boite. Elle conseille de ne pas lésiner sur le nombre de couches. "Il y a les deux vols mais malheureusement parfois les escales sont plus longues que prévues. L’attente ne se fait pas toujours au moment où les boutiques de l’aéroport sont ouvertes."

Félicie souligne aussi qu'il ne faut pas hésiter à prendre des bouteilles d’eau, des petits pots et toute nourriture liquide ou solide necessaire. "Avec un bébé, les agents de la douane laissent passer".

voyage famille avion vacances

Poussette et lit d’appoint en cabine

Il existe beaucoup de marques sur le marché mais Félicie ne voyage pas sans son bedbox, qu’elle utilise comme une poussette aux escales. Avec un tout petit, elle précise qu'il n'y a rien de mieux que le porte-bébé. Les familles peuvent prendre leur poussette jusqu’à la porte d’embarquement et les récupérer à l’escale. Félicie prévient cependant que les agents de la compagnie doivent faire remonter la poussette ce qui prend un certain temps. "En cas d’escale courte, il faut voir si ca vaut vraiment la peine".

Embarquer en dernier?

Au moment de l’embarquement, Félicie a pris le parti de monter en premier dans l’avion. "Il y a de la place dans les compartiments pour nos affaires. On peut s'étaler le temps de s’installer, sans déranger personne”. Cette maman de bientôt trois enfants garde toujours du lait et de l'eau pour le décollage. "Pendant la premiere demie-heure du vol, nous ne pouvons pas nous relever. Ca peut devenir très long si les enfants réalisent soudainement qu'ils ont faim ou soif".

Astuces pour occuper bébé dans l’avion

Pour ne pas passer son temps à ramasser les jouets de son bébé sur un sol d’avion à la propreté plus que douteuse, Félicie les attache à une corde, avec un bout noué sur le siège avant. "Il est plus facile de remonter la ficelle". Quand ses enfants étaient petits, elle fixait aussi une arche de jeu universel sur leur nasselle et mettait une couverture lorsque son bébé dormait. "Dans l’avion, les lumières sont rallumées assez brutalement. Cela permet aux petits de gagner quelques minutes de sommeil".

avion bébé vacances famille

Activités pour les plus grands, faire la paix avec les écrans

Pour les enfants un peu plus grands, elle conseille de prendre des gommettes, des coloriages, des petites figurines, un quiet book, un petit livre d’activités manuelles. Les enfants de Félicie n’ont pas accès aux écrans dans la vie de tous les jours. Les vols long-courrier sont l’exception. "Je conseille vraiment d’investir dans de bons casques, avec contrôle du volume sonore et réduction du bruit".

Eviter la tentation du sucre pour les enfants

Cette maman voyageuse a une politique zéro sucre pour ses enfants en avion. "Ils peuvent manger autant qu’ils le souhaitent mais pas de sucre, pas de bonbons, ni de jus de fruit." Elle emmène toujours des concombres et carottes coupées, des galettes de riz.

Astuce de maman voyageuse aguérie, elle conseille aussi de demander à faire chauffer les pots de bebe au moins une heure à l’avance: "Le personnel n’utilise pas de micro-onde et cela prend un certain temps. Aussi, les petits pots arrivent souvent brûlant. il faut prévoir un peu de temps avant de pouvoir faire manger bébé".

Un peu de théâtre

Nous avons tous vu les posts sur les réseaux sociaux montrant des familles offrant des boules quiès et autres chocolats aux autres passagers. Sans aller jusque là, Félicie admet qu’en faire un peu des tonnes au départ permet de détendre certains passagers. "Je dis bien haut et fort à mes enfants que nous sommes dans l'avion avec des personnes autour de nous. Avec un petit air de connivance avec les autres passagers, ca peut détendre l’atmosphère".

Mais Félicie le répète: "les enfants sont des enfants. Nous faisons le maximum pour tout le monde mais nous avons aussi payé nos billets. Pour les plus récalcitrants, il y a d'autres compartiments dans l'avion, plus chers mais silencieux!"

Félicie conseille aussi de ne pas hésiter à faire semblant de dormir pendant les turbulences. Les hôtesses peuvent laisser passer car "toutes les turbulences ne se valent pas" et ce n’est pas la peine de réveiller systématiquement un bébé qui dort si paisiblement dans son bassinet.

Astuces pour rester maître du voyage

Enfin, Félicie garde à portée de main une petite trousse avec un son baume à lévres, de l’aspirine, un petit essui-tout, un sac plastique -- pour les repas des enfants qui ne passeraient pas -- et une petite feuille sur laquelle elle a pris soin de marquer les horaires (en France et en Australie) des différents décollages et attérrissages. "Au bout d’un moment, on se sent complètement perdu. Savoir où nous en sommes permet de relativiser un peu et on peut discuter des prochaines étapes avec les enfants".

voyage famille vol vacances

 

 
 
 
 
 
Rim Bohle

Rim Böhle

Responsable de l’édition Melbourne. Expérience de 10 ans comme analyste politique pour des agences gouvernementales. Passionnée de photographie, avide fureteuse de bons plans. Toujours prête pour débattre autour d’un bon café!
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

ENSEIGNEMENT

Rémunération des profs : la France peut mieux faire !

De nombreux enseignants publient sur les réseaux sociaux leurs rémunérations sous le hashtag #balancetafichedepaiedeprof. Pourquoi ? Pour protester contre leurs salaires et leurs conditions de travail

Sur le même sujet