Samedi 8 mai 2021
Melbourne
Melbourne

Projet de loi sur le plafonnement des paiements en espèces

Par Rim Bohle | Publié le 26/08/2019 à 04:00 | Mis à jour le 02/12/2020 à 20:24
plafonnement paiements espèces Melbourne

Le Parlement australien étudie un projet de loi prévoyant la criminalisation des transactions en espèces supérieures à 10.000 dollars. Le gouvernement souhaite ainsi asphyxier les transitions échappant à l'imposition.

 

Economie souterraine supérieure à la dette nationale

Le chambre basse du Parlement australien discute actuellement d'un projet de loi sur la pénalisation des transactions en espèce supérieures à 10.000 dollars.  En Australie, cette économie dite souterraine représente 50 milliards de dollars par an, soit 3 % du produit interne brut (PIB). La dette nationale de l’Australie tourne autour de 2% du PIB.

economie souterraine

 

Les transactions en espèces moins prisées

Un rapport de la Banque Australienne (RBA) note que les transactions légales en espèces sont passées de 69 à 37%, entre 2007 et 2016. Le projet de loi accompagnerait donc une tendance. Selon RBA, les personnes utilisant des espèces sont principalement des résidents en zone rurale, les seniors et les personnes à faibles revenus.

transaction espece RBA

 

Une mesure déjà en place en Europe

Suite aux attentats de ces dernières années, les autorités françaises ont instauré en 2017 des plafonds sur ces transactions. Pour un résident en France, la capacité maximum de règlement par espèces oscille entre 1.000 et 3.000 euros, selon l'objet de la transaction. En Belgique, le montant maximum a été limité à 3.000 euros depuis janvier 2014. Au Canada, les transactions en liquide supérieures à 10.000 euros doivent être déclarées aux autorités.

espece france belgique canada

 

Nous vous recommandons

Rim Bohle

Rim Bohle

Directrice de l’édition Melbourne. Passionnée de photographie, avide fureteuse de bons plans. Toujours prête pour débattre autour d’un bon café! rim.bohle@lepetitjournal.com
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Rio de Janeiro Appercu

Rio de Janeiro: scène de guerre dans la favela du Jacarezinho

25 morts dont 1 policier : c’est de loin l’opération la plus meurtrière menée par la police civile de l’État de Rio de Janeiro dans une favela. Une opération normalement interdite par la Cour Suprême.

Sur le même sujet