Dimanche 26 septembre 2021
TEST: 2273

PORTRAIT - Le Melbourne de … Mireille Giraud

Par Lepetitjournal Melbourne | Publié le 05/10/2012 à 06:10 | Mis à jour le 21/11/2012 à 12:35


Le Melbourne de... vous propose de rencontrer les Francophones de Melbourne et de découvrir votre ville à travers leur approche, leur réflexion et leurs coups de c?ur. Cette semaine, Mireille Giraud, présidente des Young Professionnals de la FACCI


Jeune expatriée à Melbourne, Mireille, professionnelle des télécommunications, gère les opportunités et appels d'offres de la région Asie Pacifique pour Orange Business services.
Mireille a travaillé aux Etats-Unis et au Royaume-Uni et connaît bien les challenges rencontrés par les jeunes professionnels à l'étranger. Il était donc normal qu'elle prenne la présidence du comité des Young Professionals de la FACCI - la Chambre de Commerce Franco-Australienne de Melbourne.

Les jeunes professionnels ont ainsi régulièrement accès à des évènements business et sociaux de networking.
Avec les Tchin Tchin mensuels ou le Winery Tour, Christmas Dinner et Polo les nouveaux arrivés ont l'opportunité de rencontrer des compatriotes plus avisés, des Australiens et francophones et ainsi puiser des informations et former de nouvelles amitiés.

Mais l'énergie et l'enthousiasme de Mimi ne s'arrête pas là, les YP proposent régulièrement des tables rondes et séminaires afin que les jeunes professionnels soient en contact avec les representants et dirigeants de la communauté d'affaires franco-austalienne et profitent de leur expertise et conseils.

Le prochain évènement business portera sur le management interculturel.


 

L'Australie et vous

Pourquoi avoir choisi ce pays ?
J'ai choisi ce pays, pour plusieurs raisons. Tout d'abord parce qu'il me faisait rêver et qu'ici, tout est possible. J'avais envie d'aller vivre en Asie mais je voulais immigrer dans un pays où je comprendrais la culture et je pourrai véritablement m'intégrer. J'avais déjà vécu aux Etats-Unis et à Londres et je me suis dit que l'Australie étant un peu un mélange des deux, tout en ayant ce côté nouvelle terre promise et un peu rock and roll, je devrais m'y adapter facilement. Mon projet étant un projet de vie, il était important que je puisse vraiment prendre racine et ne pas être de passage.
J'étais venue chercher du travail pendant trois semaines fin 2009 à Sydney, Brisbane et Hobart et suis rentrée en France avec une opportunité de job?à Melbourne ! Mais mon séjour m'avait séduit et convaincu et après avoir obtenu le poste, mon visa, vendu ma maison et démissionné, j'ai fait le grand saut, 11 mois plus tard !


Vos premières impressions en arrivant en Australie : Ce qui vous a séduit ? Ce que vous n'avez pas aimé ?
Je n'avais jamais mis les pieds à Melbourne de ma vie et je n'y connaissais personne. Je suis arrivée à 11h du soir la veille de mon anniversaire avec trois valises et personne pour me chercher à l'aéroport. Un grand moment de solitude mais également de fierté en me disant que cela ferait une belle histoire à raconter à mes petits enfants quand je serai vieille !
Ce qui m'a séduit dès le lendemain ? De l'espace, de l'air pur, des gens gentils et accueillants. Pour preuve, cette vieille dame dans le tram, qui s'étant rendue compte que j'étais perdue, passa tout le trajet à me détailler les monuments et autre lieux clés. Autre exemple, découvrant que c'était mon anniversaire, mes nouveaux collègues m'emmenant déjeuner, puis offrant le champagne le soir même?
Ce que je n'ai pas aimé ? Le jour d'après, je me suis rendu compte que les déjeuners australiens consistaient plutôt en sushi ou sandwichs à avaler devant son PC et que les déjeuners à la française étaient plutôt rares ! Et rapidement, que les amendes pour un simple dépassement de parking étaient de 70 dollars minimum !


Des changements depuis votre arrivée ?

Le fait que je sois là depuis 2 ans et que les Australiens savent que je vais rester les rend plus disposés à m'inviter chez eux. Il faut savoir que les Français invitent les gens chez eux pour les connaître alors que les Australiens vous invitent quand ils vous connaissent déjà. Bien sûr, cette règle n'est pas systématique, mais je sais que c'est une des premières questions qu'ils posent quand ils vous rencontrent : "how long are you here for ?". Il faut du temps?

Les vacances idéales en Australie, c'est ?
Il y en a beaucoup !
Louer une maison sur la Great Ocean Road. La route et tous les stops sont non seulement magnifiques, mais il y a la plage, les balades autour de Lorne (ah, les cascades), ou l'arrière-pays.
J'aime aussi Port Douglas, juste au-dessus de Cairns, qui combine un ancien petit port de pêche ou il fait juste bon vivre, des départs vers la Grande Barriere de Corail, et la forêt tropicale à visiter en direction du cap?
Et bien sûr, Hamilton Island ou l'on ne circule qu'à pied ou en buggy et les Whitsundays ou le must est de passer quelques jours sur un voilier pour visiter les différentes îles au gré du vent.

Un artiste (musique, cinéma, beaux-arts) australien préféré ?
J'adore Keith Urban et mes amis me taquinent beaucoup à ce sujet. Pour me venger, je leur mets systématiquement au cours de chaque soirée ou dîner chez moi, la chanson : Somebody like you, qui me met de bonne humeur !
J'ai découvert Keith Urban en 2004 quand je vivais aux Etats-Unis et j'ai découvert quelques années plus tard qu'il était le mari de Nicole Kidman et très populaire auprès des Australiennes (Il vient d'ailleurs d'être juré l'émission The Voice.) Mais j'assume !

Votre plat ou boisson préféré(e) en Australie ?

J'adore le filet de kangourou. Juste grillé (trop cuit, cela devient de la semelle), le kangourou est fondant ! Relevé avec de la moutarde violette de Brive (à base de mout de raisin), c'est un délice et cela combine l'Australie et la Corrèze d'où je viens ! J'adore aussi les macarons et j'ai redécouvert cette douceur depuis que je suis en Australie ! C'est un peu ma madeleine de Proust.

Trois mots pour décrire l'Australie, les australiens ?

"Opiniated" (ils n'hésitent pas à dire ce qu'ils pensent !), relax et heureux de vivre.

L'Australie vous a-t-elle changé ?
Oui, j'ai découvert que j'étais capable de tout quitter et de refaire une vie à l'autre bout du monde. C'est une grande expérience et une grande force. Le fait de l'avoir fait me rend beaucoup plus sereine car je me dis que je m'en sortirai toujours.
Egalement, je suis beaucoup moins stressée qu'à Paris et j'adopte dans beaucoup de circonstances, l'attitude australienne du "no worries" (pas de souci), voire "no dramas" qui rend la vie beaucoup plus facile.

Qu'est-ce qui vous manque le plus de la France ? Ou plutôt la France vous manque-t-elle ?
Le saucisson ! Le vrai bon saucisson français ? et qui doit être fait ici -  est une denrée rare qui se paye chère et dont les adresses se passent sous le manteau.  
Et bien sûr, ma famille et mes amis ! Mais je ne désespère pas de les faire tous émigrer ici un jour? !


Melbourne et vous


Un quartier de prédilection dans Melbourne ?

J'adore St Kilda, où je vis. C'est ?la plage' de Melbourne avec sa fête foraine, ses restaurants, ses bars ses kite-surfeurs et ses petites boutiques. C'est l'ancien quartier rouge de Melbourne et c'est désormais un savant mélange de backpackers, d'artistes, de musiciens, d'étudiants, de bobos, d'expats, de sportifs, de fêtards,? qui se croisent le matin de le long de la plage, les uns faisant leurs jogging, les autres rentrant de soirée? J'adore m'y promener que ce soit dans les rues commerçantes ou dans les petites rues adjacentes qui mélangent cocotiers, bananiers et arbres européens. Tous les styles de maisons et de gens y vivent, mêmes les pingouins au bout de la jetée !

Une journée idéale à Melbourne

Petit déjeuner à St Kilda, le long de la mer chez Beach Comber ou près de la plage de kite surf, c'est là que j'emmène les gens qui arrivent en Australie par l'avion du matin. Mais cela peut-être aussi d'aller chercher des pains au chocolat qui sortent du four chez Cacao ou Noisette !
Direction la Yarra Valley pour un tour des wineries, un déjeuner sur place, un excursion au Healesville Sanctuary pour y voir tous les animaux australiens en liberté ( à part les serpents !) et, cerise sur le gâteau, un vol en coucou de 30mn au-dessus de Melbourne au départ de l'aérodrome de Lilydale afin de découvrir la vallée, la ville et la côte.
Pour finir, un diner chez Cicciolina ou Claypots à St Kilda et une promenade le long de la plage et de la jetée pour essayer d'apercevoir des pingouins.

Un monument ou un lieu préféré ? Pourquoi ?

J'aime bien Fédération Square. Il s'y passe toujours quelque chose. Un artiste de rue, la retransmission d'un match (footy, tennis, rubgby , criquet?). C'est un point de rendez-vous, on peut y boire un verre au soleil, c'est un peu le c?ur de la ville, presque tous les trams y passent et la vue sur la gare de Flinders Street et sur la rivière est typique de Melbourne.
J'aime aussi beaucoup le Memorial monument que je vois tous les matins et tous les soirs sur mon trajet. Il a un côté un peu mystérieux. Je n'y suis jamais rentrée, peut-être pour préserver cette part de mystère, mais je l'admire de loin et je sais qu'il a été conçu pour laisser passer un rayon de soleil à un endroit très précis le 11 novembre. Ce détail architectural me fascine.

Votre bar ou restaurant favori ? Pourquoi ?

J'adore la French Brasserie. C'est un peu ma cantine car juste en face de mon bureau, perdu dans une lane, j'ai mis longtemps découvrir cet endroit ! Le patron ou le manager vous fait la bise et vous offre souvent l'apéro, et le chef n'a pas son pareil pour vous concocter un petit menu pour le déjeuner avec des recettes typiquement françaises mais qu'il transforme en un plat fin et délicat au palais et à l'?il !
J'aime bien aussi Comme, de l'autre côté de mon bureau cette fois, pour boire un verre. C'est chic et relax à la fois.
Et pour sortir, le rooftop du Carlton (The Palm) ou l'on se retrouve à la fois au milieu des gratte-ciels et dans une sorte de jungle tropicale et de palmiers. Magique !

Propos recueillis par Sophie Short (www.lepetitjournal.com/melbourne.html) Vendredi 5 Octobre 2012

Pour pour plus d'informations sur la Table ronde de jeudi prochain, ici

lepetitjournal.com Melbourne

Lepetitjournal Melbourne

French daily online newspaper in Melbourne , Victoria - Quotidien des Francophones de Melbourne et du Victoria.
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet