Mardi 12 novembre 2019
Melbourne
Melbourne
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CHOC CULTUREL - Que pensent vraiment les Australiens des Français ?

Par Lepetitjournal Melbourne | Publié le 26/04/2015 à 22:40 | Mis à jour le 27/04/2015 à 15:51

Débarquer dans un nouveau pays, qui plus est de l'autre côté de la terre, peut parfois s'avérer être un vrai challenge. Au-delà de devoir apprendre une nouvelle langue, s'approprier une ville ou trouver un emploi, il faut régulièrement faire face au « choc culturel ». Même si L'Australie et la France ne semblent pas diamétralement opposées, certaines caractéristiques propres à l'hexagone font que le ?Frenchy? ne passe pas inaperçu aux yeux des Australiens, parfois pour le pire mais surtout pour le meilleur. C'est du moins ce qui ressort de ce sondage réalisé par le Petit journal de Melbourne auprès de nos compatriotes Aussies.

 

Le Français ne manque en général pas de caractère. Il le sait et l'assume partout où il se trouve. De la culture à la gastronomie en passant par la langue ou son chauvinisme prononcé, difficile d'échapper a la ?French touch? et ses ravages.

Il semblerait qu'à ce titre, les Australiens aient succombé au charme gaulois. « Elégant, raffiné, cultivé, drôle? » Des qualificatifs qui font du bien aux oreilles et à l'ego. Non pas que le Français ait quelques carences en la matière, ça non, mais il est toujours bon de se sentir aimé jusqu'à l'autre bout du monde.

Pour certains, avoir fait la connaissance de Français, c'est avoir tordu le cou à quelques clichés véhiculés par des images désormais désuètes, à l'image de Lauren :

« Je n'ai jamais été en France. Petite je regardais des films montrant des Français à moustache, coiffés d'un béret et vêtus de hauts rayés noir et blanc?Je pensais que tous les Français étaient comme ça ! »

D'autres encore, les imaginent se gavant de fromage à longueur de temps...Bon ce n'est peut-être pas toujours faux.

Si certains stéréotypes ont fait leur temps, d'autres nous collent à la peau, telle une marque de fabrique, qui fait la réputation française à travers le monde. Alors que la jeune génération, s'est quelque peu homogénéisée avec le temps, la modernité et la mondialisation, se délectant plus souvent de whisky coca que de vigne, il n'en reste pas moins aux yeux des autres, le spécialiste « es vin » indétrônable, comme le souligne Phoebe :

« Ils ont en général l'amour de la bonne nourriture et du vin, ce qui fait que je m'entends si bien avec eux ! »

Une idée que partage Sean, un tantinet admiratif quant à l'aptitude française à apprécier un bon verre : « En plus d'aimer le vin, ils savent le déguster?Ils ont cette capacité à déguster le même verre une heure durant pendant que nous Australiens en serions déjà à notre deuxième bouteille?»

 

 

           

 

 

« Ils savent ce qu'être Français veut dire  »

Epicurien le Français ? Pour les Aussies ça ne fait pas de doute. Une qualité largement appréciée sur les terres australes, réputées elles aussi pour aimer ?prendre un peu de bon temps?. Ce ne sont pas Lucy et Will qui diront le contraire :

« Ils savent profiter des bonnes choses de la vie, s'y connaissent en gastronomie?C'est toujours drôle de faire la fête avec eux ! En plus, ils ont beaucoup d'humour ! »

Mais au-delà de les faire rire et de les « impressionner » de par l'élégance et la beauté à la Française dont beaucoup de filles australiennes saluent la ?constance en toutes situations?, c'est l'essence même de la culture qui fascine l'Australien.

« Le Français possède un sens aigu de ce "qu'être français" veut dire. C'est  une identité forte qu'il porte en lui. Alors que les Australiens se demandent encore qui est ce ?nous?. »

Pour Lore, Will ou Lucy, cette identité est l'un des piliers fondateurs de la ?personnalité? française :

« Leurs opinions sont bien tranchées, passionnées et intéressantes. Plutôt libéraux que conservateurs, on peut parler de tout avec eux ! A condition de pouvoir rivaliser avec leur caractère bien trempé ! »

Bien trempés, c'est le mot. Et ça ne passe pas toujours très bien auprès de tout le monde?

Certains le vivent parfois presque comme une agression :

« Ils ont une façon très directe de s'exprimer?Très franche. On a parfois l'impression qu'ils sont mal-aimables voire grossiers? »

Une incompréhension récurrente à laquelle les Australiens tentent de trouver une explication, prétextant un problème, sans aucun doute d'ordre linguistique.

Mais si les Aussies se montrent souvent cléments envers les Français, pas d'indulgence quant à sa tendance à râler, manifester ou se plaindre : « Sûrement un trait de caractère hérité de leur passé révolutionnaire? »

Car oui le Français peut sembler pénible et fatigant sur certains points aux yeux de l'Australien?Il faut bien lui attribuer quelques défauts, il serait capable de les revendiquer !

Mais que le petit Frenchy se rassure, il est aimé au pays des kangourous et pour des raisons plus profondes que son fromage et son inimitable baguette.
Et aussi surprenant que cela puisse paraitre, même lorsqu'il parle l'anglais dans un accent exécrable :

« Beaucoup d'entre eux hésitent à parler anglais. Ils pensent ne pas en être capables ou sont gênés par leur accent. Ils ne devraient pas, leur accent est à tomber ! »

 

Céline Petit (Lepetitjournal.com/melbourne), mardi 28 avril 2015.

lepetitjournal.com Melbourne

Lepetitjournal Melbourne

French daily online newspaper in Melbourne , Victoria - Quotidien des Francophones de Melbourne et du Victoria.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Varsovie Appercu

Le 11 novembre, fête nationale de l'Indépendance en Pologne

La Pologne fête le 11 novembre non pas l’Armistice de la Première Guerre mondiale, comme en France, mais son indépendance retrouvée après 123 ans de domination austro-hongroise, russe et prussienne

Sur le même sujet